Environ 700 véhicules bloqués sur la route Kisangani – Bunia

0


 
Plus de sept cents véhicules sont immobilisés à partir du point kilométrique 174 jusqu’à 208 sur la route nationale nº4, Kisangani-Bunia, a indiqué le président du comité provincial de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO). Ce tronçon n’est plus praticable sur cette routeroute d’intérêt socioéconomique capital.

Dans les différents parkings de Kisangani, les véhicules exploitant la RN 4 sont à compter du bout des doigts. La majorité d’agences de voyage implantées dans cette ville sont sur le point de fermer. Le gérant de l’agence Maning Nice dit sa désolation :  

« Nous voulons fermer l’agence, parce que rien ne va. La route est complètement bloquée. Plus de 700 véhicules sont immobilisés. Nous payons le FONER et d’autres taxes, mais l’Etat ne fait rien. Il y a des véhicules qui ont totalisé plus de deux semaines à cet endroit. Nous regrettons beaucoup. Nous avons voté pourquoi ? Les autorités sont où ? Elles écoutent ou pas ?».

Cette situation préoccupe aussi certains élus du peuple, qui invitent les gouvernants à intervenir urgemment. « Nous interpellons l’Office des routes de continuer à faire pression sur sa hiérarchie afin que cette route puisse être réhabilitée. Quand je parle de sa hiérarchie, je vois le ministre national des ITPR», a déclaré Soleil Mosindo, député provincial de la Tshopo.

De son côté, le directeur du cabinet du gouverneur de province, Dr Dieudonné Mata Ambangene, annonce pour bientôt le début des travaux de réhabilitation de cette route :

« Nous sommes en train de préparer une correspondance à envoyer au FONER pour accélérer la levée de fonds. On est déjà en contact avec Zengwhei. (l’entreprise qui va arranger la routes). Mais l’autorité doit d’abord effectuer une mission au préalable pour aller parachever les pourparlers avec Zengwhei ».

En attendant, les habitants de Kisangani déplorent une vive la flambée des prix des denrées alimentaires provenant de l’Est du pays. 
 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire