Entrepreneuriat : des étudiants congolais de France échangent sur le parrainage dans les affaires

0

Le Centre Paris Anim’Curial du dix-neuvième arrondissement a accueilli, le 10 mars, la première journée entre étudiants et parrains dans la perspective de création d’entreprise.

 

 

Entrepreneuriat : des étudiants congolais de France échangent sur le parrainage dans les affairesLa rencontre a été organisée à l’initiative de l’Association étudiants congolais de France qui a voulu, en une année à peine de son existence, inscrire à son actif une activité de mise en valeur de ses adhérents quant à leur créativité et à leurs atouts susceptibles de leur permettre d’être parrainés. En effet, dans un monde qui bouge, les étudiants congolais ont compris qu’une des solutions, à leur retour au pays, passe désormais par la création d’entreprise. Ainsi, au cours de cette journée qui a eu pour thème principal « Entreprendre et/ou se faire parrainer par un cadre ou un chef d’entreprise : gage de succès », les participants ont échangé sur les tables rondes suivantes : « Entreprendre oui, mais dans quels secteurs ? » ; « Etudes du marché et construction du business plan » ; « Typologie de financement et de projets » et « Comment gérer et pérenniser son entreprise ? ».

Cette rencontre entre intervenants et étudiants a permis de tisser le lien avec l’entreprise de tous les secteurs. A en croire les différents intervenants, devenus à l’issue de la rencontre des parrains, les secteurs d’investissements sont multiples au Congo. De la culture en passant par l’agriculture, l’agrobusiness ou le tourisme sont des marchés potentiels.

Tous unanimes, ils ont reconnu dans les échanges que l’entrepreneuriat est une des réponses pour la diversification de l’économie congolaise, une porte de sortie parmi tant d’autres. Certes, le congolais a la chance de faire de grandes études. « Mais, n’attendez pas les solutions d’entreprendre venant de l’Etat », ont conseillé les parrains. En parallèle, ils ont donné des conseils pratiques sur le montage de projets, la recherche de fonds ou comment porter jusqu’au bout son projet.

« Parce que nous sommes en quête de notre avenir, admettent les étudiants, cette initiative de parrainage est importante pour nous jeunes pour étudier aujourd’hui en France et investir demain au Congo ».

Légendes et crédits photo : 

Photo : AECF-Photo de groupe à l’issue de la première Journée de parrainage en mars 2018 à Paris

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire