Enseignement supérieur : l’installation d’un institut de l’aviation civile envisagée à Brazzaville

0

L’établissement pourra être implanté sur le site de l’Université Denis-Sassou-N’Guesso, à Kintélé, grâce à l’assistance technique de l’Université aéronautique et aérospatiale de Nanjing (NUAA) de Chine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’implantation au Congo d’un institut de l’aviation civile a fait l’objet des discussions, le 14 septembre à Brazzaville, entre le ministre de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, et une importante délégation de la NUAA, conduite par son vice-président, Shi Daning. Au cours de leurs entretiens, les deux parties ont convenu de la réalisation de ce projet et de la mise en place d’une commission-mixte dont la mission sera d’appliquer les décisions prises.

Jugeant les retombées de leur déplacement satisfaisantes, Shi Daning, au nom de la NUAA, a déclaré que la partie chinoise était prête à accompagner le gouvernement congolais, et le ministre de l’Enseignement supérieur en particulier, pour le renforcement de la coopération entre la Chine et le Congo, notamment dans le domaine de l’aviation civile. « C’est une très, très bonne nouvelle. Nous avons signé, il y a un an à peu près, un accord de don par lequel la Chine s’engageait à nous fournir des ressources pour mettre en place un Centre de maintenance dans le domaine de l’aviation civile ; un autre accord a permis de mobiliser les ressources pour la faisabilité de ce projet mais nous avons convenu aussi, dès cet instant, de l’installation sur le site de l’université Denis-Sassou -N’Guesso d’un institut. Ce sera donc le dixième établissement de cette université, parce qu’il en était prévu neuf », a commenté le ministre Bruno Jean Richard Itoua à l’issue de l’audience.

Sur cette base, il s’agit d’implanter un institut supérieur à caractère international ; un institut technique spécialisé dans la formation des cadres dans le domaine de l’aviation civile, précisément des pilotes, des mécaniciens navigants et du personnel de maintenance.

« Cet institut aura une vocation internationale comme l’université Denis-Sassou-N’Guesso et je suis heureux de voir que la partie chinoise est extrêmement volontariste et le ministre des Transports l’est également et donc, nous allons mettre à leur disposition pour que très vite, les équipes soient mises en place afin qu’elles commencent à travailler très rapidement à l’étude de faisabilité de l’ingénierie pédagogique et académique du projet », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur. Et d’ajouter : « Nous allons probablement mettre en place une coopération pour que cet élan se poursuive, que les Congolais soient formés là-bas, jusqu’à ce que l’institut voit le jour. Ils ont visité le site et sont très heureux. Nous avons déjà repéré l’endroit où sera implanté cet institut et ils sont pressés, nous aussi, tant mieux ».

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire