Enseignement : les syndicalistes réclament le recrutement de 4375 prestataires bénévoles

0

La demande a été formulée, le 13 novembre à Brazzaville, par le panel des syndicalistes des ministères des Enseignements que préside Daniel Ngami, au terme de la publication du rapport de la sous-commission contrôle physique des enseignants prestataires bénévoles des douze départements.

Enseignement : les syndicalistes réclament le recrutement de 4375 prestataires bénévolesÀ l’issue du contrôle physique et au regard des listes fournies par les directions départementales de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation (Ddepsa), il y a 2880 bénévoles pour le préscolaire, le primaire et les centres d’alphabétisation, et 1495 autres pour le collège et le lycée, soit un total de 4365 prestataires bénévoles.

La sous-commission a recommandé à sa tutelle d’obtenir de la Fonction publique, un quota de recrutement des enseignants bénévoles et prestataires et de proposer un forfait de bonne séparation à ceux qui ne peuvent plus prétendre à un recrutement à cause de la limite d’âge. Elle souhaite que soient recrutés ces bénévoles, quel que soit le cycle où ils évoluent. « Ils atteindront le grade correspondant à leur cycle par le jeu des promotions internes », souligne le rapport.

En prélude à la mise en place effective de la Fonction publique territoriale, cette sous-commission sollicite un arrêt immédiat des recrutements d’enseignants bénévoles par les parents et les autorités locales sur l’ensemble du pays.  Elle souhaite que le gouvernement gère « en toute responsabilité » le contentieux relatif aux absents au contrôle physique et  à ceux dont les noms figurent sur les listes fournies par les Ddepsa.  

La mission de contrôle physique effectuée par la sous-commission avait permis de recenser 7260 enseignants dont 4375 seulement figuraient sur les listes fournies par les Ddepsa. Dans les douze départements, 1176 enseignants ont été absents à ce contrôle physique, dont 881 bénévoles et 295 prestataires.

Le rapport fait observer les écarts énormes entre les listes des enseignants recensés et les listes officielles des Ddepsa. Le rapport notifie qu’il y a eu, par exemple, un effectif de 1221 enseignants contre 829 dans le Pool, 892 contre 601 à Brazzaville, 754 contre 553 dans la Cuvette, 940 contre 557 dans le Niari, etc.…

Le docuiment a aussi constaté une augmentation de 1 709 enseignants par rapport aux listes fournies par les Ddepsa. « Les 1176 enseignants absents au contrôle physique et les 1709 enseignants recensés qui ne figurent pas sur les listes de départ, soit 2885 enseignants, tombent dans le contentieux qui devra faire l’objet d’un traitement ultérieur. En effet, on pourrait retrouver dans ce lot : des enseignants fictifs et des enseignants réellement oubliés par les Ddepsa lors de la transmission des listes à la DGAS peu avant l’opération de contrôle physique », a commenté Daniel Ngami. 

Rappelons que c’est suite à la note de service n°0009 du 18 janvier 2017, qu’une commission mixte du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire chargé de l’alphabétisation avec les partenaires sociaux du secteur de l’éducation avait mis en place une mission de contrôle physique des enseignants bénévoles et prestataires. Celle-ci a prescrit aux dix-neuf membres de la sous-commission contrôle physique la mission de procéder, du 13 au 18 mars 2017, à une évaluation des enseignants bénévoles et prestataires sur le terrain, au niveau des douze départements du Congo, afin d’élaborer un fichier informatisé exhaustif de cette catégorie d’enseignants. 

Légendes et crédits photo : 

Podium officielle lors de la publication du rapport de la sous-commission (adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire