Enjeux de l’heure: Sindika Dokolo en séjour à Kinshasa

0

L’homme d’affaires congolais (époux de la milliardaire Isabel Dos Santos) est arrivé en République démocratique du Congo (RDC), dans la soirée du 7 mai, après plusieurs années d’exil forcé.

Depuis mardi, le richissime homme d’affaires congolais, Sindika Dokolo, séjourne à Kinshasa. L’irréductible opposant à l’ancien chef de l’Etat, Joseph Kabila, a justement profité de l’alternance intervenue au sommet de l’Etat à la suite des élections du 30 décembre 2018 pour revenir dans son pays d’origine, après cinq ans d’exil. Lui qui critiquait régulièrement l’ex-président tout en dénonçant ses tentatives récurrentes de maintien au pouvoir aura trouvé là une occasion propice de rentrer au pays, rassuré par les prédispositions affichées par le nouveau pouvoir sur le plan des droits de l’homme. Le collectionneur d’art et antiquaire, dont les appels de pied en direction de Félix Tshisekedi ont eu un écho favorable, est libre de ses mouvements. C’est, d’ailleurs, en toute sécurité qu’il s’est rendu le 9 mai au domicile familial de Rossy Mukendi Tshimanga, ancien activiste pro-démocratie décédé en février 2018, pour consoler ses proches.         

Le séjour à Kinshasa du gendre d’Edouardo Santos reste motivé, selon des indiscrétions, par le besoin de scruter les possibilités d’investir dans des projets créateurs d’emplois et de richesses. Une façon pour lui de répondre à l’appel du chef de l’Etat exhortant les Congolais de la diaspora à venir investir en RDC. « Nous voulons donner du sien pour construire notre pays. Nous serons toujours aux premières loges. Je suis Congolais débout. Nous resterons débout pour répondre à l’appel du Congo », avait-il déclaré peu avant son voyage de Kinshasa, au détour d’une intervention médiatique. Tout en encourageant la culture de la création d’emplois et de richesses, de la citoyenneté fiscale et de participation à l’édification du pays, l’époux de la milliardaire Isabel Dos Santos entend être aux premières loges pour inciter les jeunes congolais à réaliser des projets et à mettre leur potentiel ainsi que leur énergie au service de la nation.  

L’autre motivation qui justifie le séjour de Sindika Dokolo à Kinshasa a des liens étroits pour ses démêlés avec la justice congolaise. L’homme d’affaires et collectionneur d’art espère assurer sur place le suivi de son dossier judiciaire qu’il estime avoir été instrumentalisé par Joseph Kabila. Il avait, en son temps, déploré la politisation du procès qui l’opposait à un tiers dans une affaire de fraude immobilière aux contours flous. Un procès qui a abouti à sa condamnation à un an de prison pour faux et usage de faux assortie d’une amande de quinze mille dollars. Le dossier est en train de poursuivre son cours et se trouverait en cassation. Là-dessus, Sindika Dokolo se veut serein et optimiste pour la suite. 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire