Énième promesse de Katumbi: « Je serai à Kinshasa entre le 24 juillet et le 8 août »

0

Candidat à l’élection présidentielle de décembre 2018, Moïse Katumbi a échangé, via son compte Twitter, avec ses milliers d’abonnés le lundi 25 juin 2018.

Plusieurs questions lui ont été posées, notamment sur son probable retour au pays, la fameuse affaire de son passeport, la candidature unique de l’opposition, la corruption, etc.

Au sujet de son probable retour au pays, Moïse Katumbi reste confiant et rassure : « Je battrai campagne au pays, car c’est mon droit et mon devoir. Ne craignez rien ! Entre le 24 juillet et le 08 août je serai à Kinshasa pour m’enrôler. Pour les élections, nos préalables doivent être respectés: pas de machine à voter, décrispation politique, car Kabila n’a pas à choisir ses candidats », a-t-il fait savoir.

L’ex gouverneur de l’ex Katanga a, notamment, apporté des éclaircissements sur l’affaire de son passeport récemment expiré. Il dénonce, par ailleurs, la mauvaise foi des autorités congolaises qui refusent le renouvèlement de son passeport : « Les données électroniques de mon passeport ont été désactivées suite au passage aux passeports biométriques en janvier dernier. Le régime m’a refusé un nouveau passeport. Leur intention était claire: me retirer mes papiers. J’ai toujours voyagé avec ce passeport qui comporte par ailleurs de nombreux visas ». Pour lui : Kabila n’a pas le droit de refuser le passeport à un Congolais d’origine comme moi.  » Cette manœuvre est une honte pour la RDC et pour l’Afrique », a-t-il conclu.

Au sujet d’une éventuelle alliance avec Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi reste optimiste. « J’ai rendu plusieurs fois visite à JP Bemba pour lui exprimer mon soutien lors de sa détention. Je suis favorable à l’union de toute l’opposition, y compris avec Bemba qui est l’un des acteurs majeurs. L’union fait la force ».

Face aux nouvelles poursuites judicaires annoncées le lundi dernier par le parquet parquet général de la République sur l’affaire du passeport, Moïse Katumbi réplique :« Et qu’en est-il de toutes les autres affaires qui impliquent les dirigeants de la MP, la famille Kabila ? Et qu’en est-il des massacres à Beni, dans les églises, les pillages des mines…? Ceux qui doivent être jugés me refusent le passeport. La justice est aux ordres ».

Moïse Katumbi a fait savoir que la corruption se porte à merveille en RDC. « D’après Luzolo Bambi(conseiller spécial du chef de l’État en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et la corruption ), il y a déjà 15 milliards USD détournés chaque année. Avec les 5 milliards volés chaque année, on arrive à 20 milliards chaque année. En 5 ans, nous arrivons à 100. Et on peut faire beaucoup plus ! Nous y arriverons. Au Katanga nous sommes passés de 150 millions à + de 3 milliards USD ».

Au cas où il était élu président de la République, Moise Katumbi promet : « Ma toute première décision sera de renoncer à mon salaire, comme je l’ai fait au Katanga, et réduire le train de vie de la Présidence. A mes côtés, il n’y aura pas de place pour les jouisseurs»

Notons que cette session d’échange d’environ deux heures a permis aux abonnés twitter de Moïse Katumbi de bien capter sa vision essentielle pour le développement de la RDC.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire