Energie électrique : Abala connecté au réseau d’Imboulou

0

Demeurée dans les ténèbres depuis sa création, le chef-lieu du district éponyme, à soixante-cinq kilomètres d’Ollombo, dans le département des Plateaux, a inscrit, depuis le 12 juin, son nom dans la liste des localités connectées au réseau d’Imboulou, bénéficiant désormais d’une énergie de bonne qualité, servie 24h/24.

Hier, cela n’était qu’une simple vue de l’esprit. Mais le profond rêve s’est transformé en réalité, le mercredi dernier, lorsque le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, a appuyé sur le bouton, lançant ainsi officiellement la connexion d’Abala, une contrée d’environ douze mille habitants. Très enclavée, la localité vivait encore dans le noir, sans éclairage, comme à l’état de nature.

L’historique cérémonie à laquelle participaient le ministre en charge des Grands travaux, Jean Jacques Bouya;  celui des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo;   de l’Energie de l’hydraulique,Serge Blaise Zoniaba; et les cadres d’Abala, a eu lieu en présence d’une foule de la population locale en liesse totale.

Les travaux réalisés ont concerné, en amont, la construction d’une ligne aérienne haute tension raccordée à partir d’Ollombo, sur une distance de soixante-cinq kilomètres. Sur place, il y est construit un local technique, doté de deux transformateurs de 630 KV, dont l’un est déjà opérationnel et l’autre en cours d’installation.

Deux lignes départ basse tension sont tirées et raccordées sur l’ancien réseau, sur plus d’un kilomètre, avec l’objectif d’atteindre un circuit urbain linéaire de six kilomètres.

L’acte étant accompli, Abala est donc depuis quelques jours totalement éclairée, connectée au boulevard énergétique du Congo, à la grande satisfaction de sa population qui savoure désormais les bienfaits de l’électricité, avec toutes les incidences que cela peut induire dans sa vie quotidienne.

S’adressant à la population à cette occasion, Clément Mouamba a annoncé le bitumage incessamment de la route Ollombo-Abala, longue de 65 km.

En marge de cette cérémonie, le ministre Léon Juste Ibombo, l’un des cadres de cette localité, a pris part à quelques activités connexes. Il a visité, le 11 juin, la ferme bovine Obondo, située au village Obolengo, une banlieue d’Abala. Ce parc héberge près d’une centaine de bœufs d’espèces zébu, lagune, bawélé et ndama.

Il a également a lancé les travaux de construction d’une station piscicole. Quinze jeunes y sont engagés pour creuser dix étangs de grande capacité d’hébergement. Le ministre a aussi mis en service une chambre froide qui permettra à la population de s’approvisionner en produits congelés, l’un des premiers fruits de la connexion de la ville.

Légendes et crédits photo : 

1- Le Premier ministre coupant le ruban symbolique/Photo « Les Echos du Congo-Brazzaville »
2-Une vue des installations techniques de l’E2C / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire