En cas d’attaque américaine, Téhéran « rasera Tel Aviv et Haïfa » (Gardiens de la révolution)

0

L’Iran va continuer à développer ses capacités militaires et en particulier son programme de missiles balistiques, a déclaré lundi le président Hassan Rohani à l’occasion du 40e anniversaire de la Révolution islamique.

« Nous n’avons jamais demandé et nous ne demanderons jamais la permission de dévolopper difféents types de (…) missiles, a-t-il déclaré devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées place Azadi (liberté) dans le centre de Téhéran.

« Nous allons continuer à avancer et développer notre puissance militaire », a-t-il poursuivi.

Un commandant des Gardiens de la révolution a pour sa part déclaré qu’en cas d’attaque américaine, Téhéran « rasera Tel Aviv et Haïfa ».

Le chef de l’Etat avait déjà annoncé dimanche que Téhéran s’apprêtait à placer deux satellites en orbite malgré les mises en garde de Washington.

ATTA KENARE (AFP)
Des Iraniens brûlent un drapeau américain en marge des commémorations du 40e anniversaire de la Révolution islamique, le 11 février 2019 à Téhéran ATTA KENARE (AFP)

Il a d’ailleurs fustigé un « complot » mené par les Etats-Unis, les « sionistes » et les « Etats réactionnaires du Moyen-Orient » contre l’Iran, et assuré que « l’ennemi » n’atteindrait « jamais ses objectifs démoniaques » contre la République islamique.

La foule agite de nombreux drapeaux vert, blanc et rouge, les couleurs nationales, et brandit des pancartes avec des slogans contre les États-Unis ou Israël.

La République islamique célèbre son quarantième anniversaire selon un rituel bien établi: comme les années précédentes, les festivités de la place Azadi doivent inclure un lâcher de ballons, un lâcher de fleurs par hélicoptère, des chorales, un atterrissage de parachutistes, des prières, harangues et slogans révolutionnaires, indique le programme officiel.

Diffusant des images de foules rassemblées à Téhéran et dans de nombreuses villes iraniennes, la télévision d’État a mis en garde contre la désinformation de « certains médias étrangers hostiles » soupçonnés de vouloir ternir l’anniversaire en minimisant les chiffres de la mobilisation populaire.

ATTA KENARE (AFP)
Des Iraniens prennent un selfie avec un téléphone portable lors des célébrations du 40e anniversaire de la Révolution islamique, à Téhéran, le 11 février 2019 ATTA KENARE (AFP)

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire