En 2019, les économies avancées devraient enregistrer une perte de croissance de 0,3 point (BCC)

0

Les perspectives de l’économie mondiale publiées par le Fonds monétaire international (FMI) au mois de janvier 2019 tablent sur un essoufflement de la croissance mondiale, attesté par le recul de la croissance en 2019 à 3,5%, venant de 3,7% en 2017 et 2018. C’est ce qu’affirme un communiqué de la Banque centrale du Congo (BCC) rendu public le 22 février à l’issue de la réunion de Comité de politique monétaire (CPM).

Selon la BCC, cette évolution est notamment consécutive à l’intensification des risques de détérioration des perspectives, liées notamment aux incertitudes quant aux résultats des négociations commerciales Chine-USA et du Brexit ainsi qu’à l’orientation des conditions financières.

Dans cette perspective, l’Institut d’émission pense que « les économies avancées devraient enregistrer une perte de croissance de 0,3 point en 2019, situant le taux d’activité estimé à 2,0%, en affectant également les des facteurs liés à l’application des nouvelles normes anti-pollution, qui impactent la production industrielle ; aux incertitudes considérables entourant l’accord du Brexit et à la baisse de la consommation privée et de la demande extérieure dans la zone euro ».

Les économies émergentes et en développement devraient afficher une croissance autour de 4,5 % contre 4,6 % en 2018.

Dans ce contexte d’incertitudes grandissantes autour de l’économie mondiale, la BCC estime que les gouvernements sont appelés à mettre en place les amortisseurs budgétaires nécessaires pour reconstituer la marge de manœuvre restreinte en vue de combattre les récessions.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire