Elle transforme les personnes mortes en diamants

0

Une ancienne Montréalaise a fondé sa propre compagnie qui transforme les cendres des animaux et des humains en diamants.

« Ça fait des centaines d’années qu’on commémore les morts avec des pierres tombales ou des urnes. Il est temps que la technologie vienne innover la façon d’honorer la mémoire de nos proches décédés », a affirmé Adelle Archer, fondatrice de la compagnie Eterneva.

Âgée de seulement 27 ans, la jeune femme a démarré son entreprise située au Texas depuis environ une année et se dévoue maintenant à l’industrie du diamant fabriqué à partir de dépouilles incinérées.

En 2017, Eterneva a encaissé des revenus de 280 000 $ US. Au cours de la prochaine année, l’entreprise prévoit obtenir un succès qui fera gonfler ses revenus à 2 millions $ US.

Huit mois de travail

La recette pour transformer les morts en diamants n’est pas des plus simples.

« Les clients envoient environ une demi-tasse de cendres que l’on transforme en carbone pur, a expliqué Adelle Archer. Le carbone est ensuite envoyé dans une machine au laboratoire qui recrée le processus naturel dans lequel un diamant se développe durant huit mois ».

 

« Ensuite, on coupe minutieusement le diamant selon les spécifications du client. Ce n’est pas un travail ordinaire, on n’a pas le droit à l’erreur puisqu’on travaille avec la vie d’une personne aimée », a-t-elle ajouté.

Le prix d’une pierre précieuse conçue par la compagnie coûte entre 2700 $ et 16 000 $ américains.

« Vivre une seconde fois »

Lorsque leur fille Calista est morte à l’âge de 19 ans, Bryce et Roni Fleming ont décidé de transformer les cendres de leur enfant en diamant et de fixer ce dernier à une bague.

Leur souhait? Toujours rester près de leur progéniture décédée prématurément.

« La voir ainsi briller, c’est un peu comme voir son esprit vivre une seconde fois », a souligné Roni Fleming, qui vit en Colombie-Britannique.

Manque à combler

Adelle Archer travaillait déjà dans un laboratoire de diamants en Caroline du Sud avant de lancer sa propre compagnie avec ses partenaires.

Lorsque sa mentore en affaire, Tracey Kaufman, est décédée en 2015 du cancer du pancréas, Mme Archer a voulu rendre hommage à cette dernière.

« Elle a été très importante dans ma vie et je voulais trouver une façon unique de la commémorer… Je ne trouvais rien d’original, c’est là que l’idée de la transformer en diamant m’est venue et je suis en quelque sorte devenue ma première cliente », a-t-elle raconté en ricanant.

La jeune entrepreneure affirme que si certains trouvent son industrie parfois macabre, c’est uniquement une question d’habitude.

« Les gens ne sont pas toujours habitués à l’idée, mais d’ici quelques années, changer des cendres en diamant pourrait être un acte aussi commun que d’enterrer un proche », a-t-elle dit.

Eterneva offre ses services principalement aux États-Unis, au Canada et commence même à attirer des clients un peu partout sur la scène internationale.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire