Eliminatoires CAN 2019 : le Congo doit enchaîner

0

Ayant réussi à mettre enfin un terme à une série  de matches sans victoires qui durait depuis  le 4 septembre 2016, les Diables rouges qui se sont remis en confiance doivent le confirmer, le 16 octobre  à Moronvia, au Liberia, pour préserver leurs chances de qualification à la phase finale.

Cela  fait deux ans et trente- sept jours que le onze national congolais attendait une victoire pour se réconcilier avec son public. En présence des membres du gouvernement, lesquels accompagnaient au stade Alphonse-Massamba-Débat leur hôte de marque, le président libérien George Weah, les Diables rouges ont tout simplement fait ce qui était attendu d’eux :  relever le défi.  Ils ont dominé les Lone stars du Liberia 3-1, dans un duel des mal classés du groupe G  qui comptait pour la troisième journée des éliminatoires de  la Coupe d’Afrique des nations (CAN) grâce à un très bon Merveil Ndockyt couplé au retour gagnant de Prince Oniangué et de Prince Vinny Ibara.

Le capitaine du Stade Malherbe de Caen n’avait pas été appélé  lors du match contre le Zimbabwe. Le choix de l’entraîneur avait eu raison sur lui.  Valdo Candido  avait, par la suite, fait son mea culpa quant à la non convocation de ce leader.  Vinny Ibara n’avait plus été, lui aussi, convoqué depuis la départ de Pierre Lechantre.  Les deux Prince faisons la paire ont  surgi au bon moment.

En rappel, les Congolais  qui se sont procurés  les meilleures occasions de la première mi-temps ne menaient qu’un but à zéro. Prince Vinny Ibara, à l’origine de l’action, alertait Thievy Bifouma qui délivrait une passe décisive à Merveil Ndockyt, à la 14e mn. Ce but laissait ensuite la place au manque de réalisme.  Junior Makiessé échouant devant Boison Wynney De Souza, le gardien libérien qui sortait un arrêt de grande classe à la 33e mn. Le coup franc de Bifouma,  à la 45e mn, effleurait la barre transversale.  Après ces ratés, les Diables rouges  ont été plongés dans le doute pendant un quart d’heure puis qu’à moins de deux minutes de la reprise, ils concédaient l’égalisation. Sam Garyanzon Johnson trompait Chansel Massa d’une frappe.

Des multiples ratés

Placés dos au mur après cette égalisation, les Diables rouges réalisaient enfin ce que le public attendait d’une équipe  jouant à domicile : créer les occasions.  Mais leur capitaine donnait un mauvais exemple, choisissant de mettre la puissance sur sa frappe qui manquait le cadre.  Baudry Marvin croyait faire la différence sur sa reprise de la tête. Malheureusement, sa tentative fuyait également le cadre.  C’est sur une action similaire que Prince Vinny Ibara signait son premier but avec les Diables rouges.  Sa reprise de la tête après un centre de Merveil Ndockyt liberait les Diables rouges.

Passeur décisif sur le premier but, Thievy Bifouma s’arrachait pour provoquer le coup franc ayant permis à Junior Loussoukou de déposer le ballon sur la tête de Prince Oniangué pour le troisième but, à la 89e mn. Les Congolais auraient espéré mieux si Baudry Marvin, servi par Dylan Saint Louis, n’avait pas miraculeusement loupé lui aussi le cadre.

La dernière victoire des Diables rouges remontait au 4 septembre 2016 au stade de l’Unité à Kintélé. A cette époque, l’équipe de Pierre Lechantre battait la Guinée Bisssau 1-0, en match comptant pour la sixième journée des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. Depuis, plus rien en compétitions officielles. Le Congo a disputé  huit matches  dont six des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et deux de la CAN 2019 sans victoires. Après ce succès, il a intérêt à rééditer l’exploit à Moronvia, le 16 octobre,  lors de la quatrième journée pour renforcer ses chances de qualification.

Les avis des entraîneurs

Thomas Kojo, le sélectionneur du Liberia : « Je félicite l’équipe congolaise pour son match techniquement et tactiquement, elle a bien joué. Le coach congolais a bien fait son travail et ses joueurs ont bien respecté  les consignes.  Nous avons perdu et allons repartir pour le Liberia pour nous assurer qu’à la maison, nous ferons mieux ».

Valdo Candido, le sélectionneur du Congo : « L’équipe du Liberia est très difficile à battre. Je savais que si on exerçait le pressing dès les  quinze ou vingt minutes, on allait faire la différence. Mais ce n’était pas facile de maintenir ce rythme jusqu’au bout parce que  le Liberia a des joueurs puissants. Je suis fier de mes joueurs parce qu’ils ont fait un très bon match.  Nous sommes sur le bon chemin ».

Légendes et crédits photo : 

Thievy Bifouma n’a pas marqué mais a délivré une passe décisive et provoqué le coup franc du 3e but /Adiac
Prince Vinny Ibara signe un retour gagnant / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire