Eliminatoires CAN 2019: Florent Ibenge évoque l’instantanéité d’une équipe nationale

0

Réagissant après le match contre le Liberia à Monrovia, le 9 septembre, le sélectionneur des Léopards a fait sa lecture, tout en soulignant qu’en cas d’absence de certains joueurs, l’on doit faire confiance à ceux qui sont présents.

Le résultat d’égalité d’un but partout entre les Lones Stars du Liberia et les Léopards de la RDC, lors de la deuxième journée dans le groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), a suscité des réactions. Les Léopards s’étaient présentés sur l’aire de jeu du complexe sportif Samuel-Doe de Monrovia sans certains de leurs cadres. Déjà avant cette rencontre, Florent Ibenge relevait certains aspects psychologiques qui donnaient un certain avantage aux Libériens.

« C’est une équipe qui a changé. Au niveau mental, elle jouera son va-tout. Une équipe qui a perdu son premier match au Zimbabwe. Elle sait que si elle tombe, ce sera peut-être fini pour elle. Une équipe qui va jouer devant son président et quel président ? Georges Weah. Il va laisser ses obligations pour assister au match. Avec ça, les joueurs seront super motivés. Il y a également un changement d’entraîneur avec le départ de James Debbah et un autre qui vient d’arriver, cela peut jouer aussi dans la balance », prévenait-il.

Mais au terme de la partie, les Léopards ont ramené le point du match nul, à défaut de l’emporter. Et le sélectionneur a fait cette lecture du match. « Le Liberia nous a un tout petit peu dominés en première mi-temps, mais nous sommes revenus. Nous encaissons un but au moment où nous étions mieux pour avoir rectifié à la mi-temps dans l’intention de gagner le match. Nous avions vraiment l’idée de le faire, malheureusement, nous avons encaissé ce but. Et ce qui est très intéressant, c’est le fait que mentalement, nous n’avons rien lâché et sommes revenus. Et quand nous l’avons fait, nous avions la possibilité de passer devant. Mais hélas… Quand vous n’avez pas la possibilité de gagner un match, il ne faut pas le perdre non plus », a-t-il commenté.

Pour Florent Ibenge, il y a même eu risque de perdre le match, n’eût été l’expérience des Léopards qui ont évolué sur une aire de jeu malencontreuse. Aussi a-t-il comparé cette rencontre à celle perdue le 6 septembre 2015 à Bangui, face aux Fauves du Bas-Oubangui de la République centrafricaine, lors des éliminatoires de la CAN Gabon 2017.

« ... Nous disons souvent, l’expérience ça ne se donne pas, ça s’acquiert. Si nous n’avions pas joué le match en République centrafricaine, nous aurions perdu ce match du Liberia. Ce dernier ressemblait beaucoup à l’autre que nous avons perdu avec toutes nos stars… les Bakambu, Bolasie. Nous avons pris deux buts là-bas dans les mêmes conditions. Là, nous arrivons à tirer un match nul avec la possibilité de l’emporter. Je crois que nous avons gagné en expérience et nous devons être heureux de cela… Rien ne garantit un résultat, même si vous avez vos meilleurs joueurs. Dans d’autres matchs, nous avions des absents et nous avions gagné. Nous devons juste faire confiance à ceux qui sont là. L’équipe nationale, c’est l’instantanéité. Nous devons essayer de faire la meilleure équipe possible », a-t-il confié à Foot.cd.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire