Élections : l’observatoire électoral de la Société civile constate une campagne précoce

0

L’observatoire de la Société Civile pour le suivi du processus électoral a encore une fois rendu public sa déclaration sur le processus électoral en République Démocratique du Congo ce vendredi 9 novembre 2018.

Si dans sa 5ième déclaration, l’observatoire félicite la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour le travail abattu jusque maintenant, il dit “constater néanmoins une campagne précoce par certains candidats”.

“L’observatoire recommande à ce effet à la CENI à ne pas hésiter à sanctionner tout candidat qui violerait les principes fondamentaux de la loi électorale et autres textes de la République en s’instiguant dans des campagnes précoces” dit la déclaration.

Une autre inquiétude dans l’étape actuelle, selon l’Observatoire de la Société Civile c’est bien la question sécuritaire et les “controverses” sur l’utilisation de la machine à voter.

“L’Observatoire attire l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale sur la situation qui semble être volatile dans certains coins du pays ainsi que les controverses autour de l’utilisation de la machine à voter Ces deux points continuent à alimenter les discussions et débats à ce jour et portent un risque intrinsèque pouvant impacter négativement le processus électoral” s’inquiète la structure.

Cette structure de la société civile du Sud-Kivu en charge du suivi de l’évolution du processus électoral encourage également le Gouvernement Congolais “pour sa bonne volonté à poursuivre avec le plan de décaissement en faveur de la CENI afin de matérialiser le cycle électoral”.

“l’Observatoire invite: la CENI à multiplier les séances de sensibilisation, les Organisations de la Société Civile à recruter et former les observateurs électoraux, les Partenaires Techniques Financiers à accompagner les les Organisations de la Société Civile dans la sensibilisation électorale, la population à s’approprier le processus électoral qui devient une réalité indéniable à ce stade” dit la déclaration lue par Nicolas Kyalangalilwa, son modérateur.

En septembre dernier, l’observatoire de la Société Civile avait invité la Commission Électorale Nationale Indépendante à poursuivre les discussions avec “ceux qui hésitent” par rapport à la machine à voter.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire