Elections législatives : le MCDDI grand perdant et le RDPS régresse

0

Les résultats du 2e tour des législatives ont été publiés le 2 août à Brazzaville par le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local, Raymond Zéphiryn Mboulou. Associés à ceux du 1er tour, le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) reste le grand perdant avec zéro député, et le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social (RDPS) a quant à lui régressé de deux sièges à l’Assemblée nationale par rapport à la législature précédente.   

Les élections législatives de 2017 ont laissé un goût amer aux seins de certaines formations politiques du pays, notamment le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI). Le parti a perdu ses sept députés obtenus lors des dernières élections législatives de 2012.

Un vrai naufrage politique qui laisse les cadres et militants de ce parti  dans un climat de désolation. En effet, aucun candidat investi par le MCDDI dans l’ensemble du territoire national n’a pu résister à la vague des candidats des autres formations politiques concurrentes.

Après l’annonce de ces résultats, le débat est ravivé au sein de ce parti politique, car ses militants n’en reviennent plus.  

Rappelons qu’en 2007 le MCDDI avait obtenu onze députés, sept députés en 2012 et malheureusement aucun député en 2017.   

Le RDPS n’a pas pu dépasser la barre de cinq députés  

Les cadres politiques du Rassemblement pour la démocratie et le progrès social (RDPS) avaient une seule ambition en tête pendant cette grande bataille électorale, celle d’avoir plus de députés par rapport aux dernières élections législatives.

En effet, le RDPS voulait dépasser la barre de cinq députés obtenus lors des dernières élections législatives de 2012 sur l’ensemble du territoire national. Une chose que les cadres et militants de ce parti voulaient corriger au plus pressé.

Malheureusement, pendant cette bataille électorale, il n’a pas pu faire mieux que  trois députés, il vient de perdre deux sièges à l’Assemblée nationale. 

Rappelons que le MCDDI et le RDPS font partie de la majorité présidentielle, mais la question qui se pose aujourd’hui est de savoir comment ces deux formations politiques vont faire pour remonter cette pente et surtout refaire leur image sur le plan national.

 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire