Elections législatives et locales : les candidats inciviques dans le viseur de la Cour suprême

0

Le procureur général par intérim près la Cour suprême, Albert Ototo Ebakassa, a publié le 29 juin à Brazzaville une déclaration solennelle, mettant en garde les candidats et leurs partisans contre tout comportement déviant durant la campagne électorale, au risque de s’exposer aux sanctions pénales sévères.

Dans sa déclaration, Albert Ototo Ebakassa, soucieux de garantir une campagne électorale apaisée, a annoncé des sanctions pénales sévères à l’encontre des candidats et leurs fanatiques mal intentionnés, qui s’illustreront dans des actes inciviques et déviants, capables de troubler l’ordre public durant toute la période électorale.

« J’attire l’attention des candidats et celle de leurs partisans que, s’ils sont à l’origine de divers excès au cours de la campagne électorale, il sera demandé justice de ces excès, dans la mesure où ils sont constitutifs d’infractions pénales devant le juge. C’est pourquoi, nous tenons à sanctionner sévèrement tous ceux qui viendront à perturber le déroulement des élections de quelque manière que ce soit », a précisé le procureur par intérim.

Il a rappelé en dernier ressort que les élections ne devraient pas être une occasion pour les filles et fils du même pays de semer la mort, la désolation, détruire les édifices publics et privés, d’incendier les maisons et de piller des commerces.

Il a ainsi appelé tous les candidats au respect scrupuleux de la loi qui régule les campagnes électorales.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire