Elections législatives 2017: Vingt-un ministres en opération séduction

0

Alignés, pourrait-on dire, derrière leur coach, Clément Mouamba qui a chaussé ses crampons pour la circonstance, vingt membres de l’équipe gouvernementale sont en campagne à travers le Congo pour briguer le mandat de député. Parmi eux on compte des vieux routiers de la politique, des jeunes opportunistes et des mal-aimés d’hier.

Habitués à ces grandes joutes électorales, plusieurs membres du gouvernement candidats aux législatives du 16 juillet 2017 ont su travailler le terrain à leur profit. L’on peut dire qu’il n’y aura pas match pour eux. Le vote de dimanche prochain sera ainsi une simple formalité pour le Premier ministre, Clément Moumba qui n’a pas d’adversaire dans la circonscription unique de Sibiti (commune).

Vieux routiers

Comme lui, Firmin Ayessa à Makoua, Gilbert Ondongo à Owando (district), Raymond Zéphirin Mboulou à Mpouya, Pierre Mabiala à Makabana et Jean-Jacques Bouya à Tchikapika n’ont pas d’adversaire face à eux. L’on peut également penser que Henri Djombo qui est en lice pour la circonscription unique d’Enyelé, dans le département de la Likouala, face à Jean Louis Kopoudia, et Josué Rodrigue Ngouonimba qui brigue la circonscription de Djambala (commune) n’auront pas trop de mal à négocier leur retour à l’hémicycle.

D’autres membres du gouvernement sur le starting-block n’auront sans doute pas la même aisance dans la mobilisation de l’électorat en leur faveur. Parmi eux, on peut distinguer de nouveaux membres du gouvernement décidés à couronner leur carrière politique par un passage au Parlement.

Les opportunistes

Elections législatives 2017:  Vingt-un ministres en opération séductionCette catégorie de candidats que nous dénommons les opportunistes regroupe des jeunes ministres qui découvrent, pour la plupart, la campagne électorale. Parmi eux, Elvis Digne Tsalissan Okombi veut gagner le pari de déraciner Auguste Célestin Gongarad Nkoua à Ngo, dans le département des Plateaux. Destinée Hermella Doukaga qui est sur le départ à Nyanga, dans le département du Niari, a maille à partir avec cinq autres candidats dont le député sortant Handel Laury Nziengui Mombo. Sébastien Mabika, Félicité Moussavou Tsona, Ferdinand Doukaga Kwanda, et Brice Marie Daniel Mounzeo complètent la liste des candidats qui convoitent également Nyanga.

A Moungali 2, Inès Néfer Bertille Ingani est aux prises avec Alain Arthur Mapapa, Mylène Gloria Gassongo, Aymar Elila Lekiby, Paul Aurélien Madzou, André Banamio et Fernand Gilles Bassindikila. Remarquable par sa communication hors-média visiblement correcte, la ministre de la femme aura certainement son mot à dire.Elections législatives 2017:  Vingt-un ministres en opération séduction

Autre jeune ministre à la conquête des voix, Léonidas Carel Mottom Mamoni. Le ministre de la Culture, qui se devait de mener de front les préparatifs du Festival panafricain de musique et sa campagne électorale, a face à lui, selon les listes de la Direction générale des affaires électorales, Nanette Dany Rachel Ewolo et Ghislain Alias Bissikolie pour la circonscription de Ouesso 2. Mais, l’on se demande si après le grave accident que son convoi a subi sur la route de Ouesso, l’équipe du ministre candidat du Parti congolais du travail trouvera les ressorts nécessaires pour mener à bon port sa campagne électorale.

Les mal-aimés

Dans une dernière catégorie, nous classons dans cette analyse deux membres du gouvernement Mouamba. Il s’agit de Hellot Matson Mampouya et Anatole Collinet Makosso. Au regard de leur verve oratoire et leur combat politique, une expérience parlementaire parait comme l’ingrédient qui manque au CV. Après des tentatives infructueuses à Makékékélé (Brazzaville) pour Mampouya et Mvoumvou (Pointe-Noire) pour Makosso lors des législatives passées, les deux ministres reviennent cette fois-ci avec des nouvelles ambitions.Elections législatives 2017:  Vingt-un ministres en opération séduction

Le leader de la DRD revient à Makélékélé 4 face à neuf autres concurrents dont la députée sortante Louise Bazebibouta, héritière du siège légué par le célèbre Annicet Wilfrid Pandou, alias Willy Matsanga (Paix à son âme !). La liste des concurrents est complétée par Marylène Banzouzi Yengui, Olivier Martial Mbongolo, Eddy Fleury Galaxy Ngombé, Schelina Judith Koubeta Tchiakaka, Vinny Slov Polor Nkenkele Madah, Christian Gervais Mboukou, Rodrigue Charles Malanda Samba, Mambouo née Olga Clarisse Sita.

Quant au ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Anatole Collinet Makosso, il affronte, cette fois-ci à la première circonscription du quatrième arrondissement de Pointe-Noire, Loandjili, Julien Makoundi Tchibinda du RDPS, Ulrich Linianga Bongo Manda et Fabrice Ulrich Tchiamou. L’on espère qu’à cette circonscription laissée par Mavoungou Nzinga Mabio, Collinet Makosso peut avoir la chance de l’emporter.

La liste des ministres en compétition ne s’arrête pas là, pour autant. Landry Euloge Kolelas à Makélékélé 1, Léon Alfred-Opimbat à Mbomo, Aimé Ange Bininga à Ewo (commune), Bruno Jean Richard Itoua à Ollombo 1, Jean-Marc Thystère Tchicaya à Mvoumvou 1 et Adelaïde Mougani à Mindouli 1 sont aussi dans la course pour conserver leur place à l’Assemblée nationale. Seule Nicephore Fylla Saint-Eudes qui sollicite les voix des électeurs de Kinkala (commune) négocie sa place à la chambre basse pour une première expérience. Il était  sénateur jusqu’à sa nomination au gouvernement.

Légendes et crédits photo : 

1- Elvis Tsalissan Okombi, 2- Bertille Nefer Ingani, 3- Hellot Matson Mampouya (DR)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire