Élections : le respect du processus électoral, facteur de paix selon le Pape François

0

Pour le Pape François, la paix en RDC dépend en grande partie du respect de la vérité des urnes. Ce souhait a été exprimé lundi 7 janvier 2019 dans son discours de vœux aux ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège.

Un Pape François très préoccupé par la situation politique en RDC. « Je suis avec une attention particulière l’évolution de la situation en République démocratique du Congo, exprimant le souhait que le pays puisse retrouver la réconciliation qui tarde depuis longtemps et entreprendre un chemin décidé vers le développement, mettant fin à l’état persistant d’insécurité qui touche des millions de personnes, parmi lesquelles de nombreux enfants », a déclaré le Saint-Père.

La situation en RDC, c’est cette sorte de passe d’armes entre la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et le pouvoir d’un côté et la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) de l’autre sur la publication des résultats des élections surtout présidentielle qui devrait inaugurer la première passation pacifique et démocratique de pouvoir dans l’histoire de la RDC.

Si la Cenco qui dit connaître le nom du vainqueur de la présidentielle somme la Ceni de publier les résultats dans « la vérité et la justice », la Ceni dénonce cette pression et continue de rappeler qu’elle seule est habilitée à proclamer les résultats des élections.

Pour le Pape François, la priorité devrait être accordée à la paix. Mais une paix tributaire du respect des urnes. « Dans ce sens, le respect du résultat électoral est un facteur déterminant pour une paix durable », a ajouté le Souverain pontife.

Pendant ce temps, le travail de compilation des résultats se poursuit à la Ceni qui n’annonce toujours pas de date de publication après l’avoir reportée sine die le 6 janvier.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire