Elections en RDC : la France juge les résultats  »non conformes »

0

Pour Paris, les résultats de l’élection présidentielle rendus publics par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le 10 janvier, ne reflètent pas la vérité des urnes.

Invité sur la chaîne d’information générale Cnews, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a estimé que l’opposant Martin Fayulu « était a priori le leader sortant de ces élections » et non Félix Tshisekedi. Jean-Yves Le Drian a déclaré que les résultats de la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), annoncés le 10 janvier, n’étaient « pas conformes » et que l’opposant Martin Fayulu en était « a priori » le vainqueur.

« Il semble bien que les résultats proclamés (…) ne soient pas conformes aux résultats » réels », a-t-il dit, se fondant sur les estimations de la Conférence épiscopale nationale du Congo. 

Martin Fayulu a dénoncé un  »putsch électoral » et accuse le président de la Céni.  »Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes. C’est un véritable putsch électoral, c’est incompréhensible (…) On a volé la victoire au peuple congolais », a-t-il déclaré sur Radio France internationale.

Félix Tshisekedi a été crédité de 38,57%, devant Martin Fayulu 34,8%. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, 55 ans, a donc été provisoirement déclaré vainqueur de la présidentielle du 30 décembre. Il doit succéder au chef de l’État sortant, Joseph Kabila, 47 ans, à qui il a rendu hommage.

C’est un événement sans précédent et rarissime en Afrique centrale. Les résultats de la Céni peuvent encore faire l’objet de recours devant la Cour constitutionnelle qui doit proclamer les résultats définitifs d’ici au 15 janvier.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire