Élections en juin 2018, UNC et MLC d’accord avec le Rassemblement

0

« Je suis absolument heureux que le président Félix Tshisekedi ait pu prendre cette position », affirme sur TOP CONGO FM, Fidèle Babala (photo) le secrétaire général adjoint du MLC.Qui rappelle qu’il y a « 3 semaines, en réaction aux 504 jours de Corneille Nangaa, nous avons dit que les élections pouvaient être organisées dans les 200 jours ».

Heureux que « nous ayons une parole commune avec le Rassemblement », le numero 2 du MLC pense que « cela préfigure ce que nous pouvons faire ensemble si nous sommes unis. Cela préfigure de bonnes choses pour l’avenir de notre pays ».

 
Refusant de s’exprimer formellement sur une transition avec ou sans l’actuel Chef de l’Etat, Fidèle Babala appelle « au respect de l’ordre démocratique » qui existe dans ce pays, « mais il est clair que le président de la République a fait ses deux et n’a plus le droit de se représenter ».

Une option raisonnable

« En intégrant la réalité de l’enrôlement dans le Kasaï,  juin 2018 me paraît raisonnable. Je ne vois pas à y redire », déclare Jean-Baudouin Mayo, cadre de l’UNC.

Pour qui, « si le président du Rassemblement pense qu’on peut avoir les élections en juin 2018, je crois que ce n’est pas une mauvaise chose ».

En ce qui concerne le revirement du président de l’UNC Vital Kamerhe, sans lequel « le combat de l’Opposition aurait atteint une autre vitesse », Jean-Baudoin Mayo exhorte à « ne plus ressasser ce qui est passé »

Aujourd’hui, « ce qui compte, c’est obtenir une date proche pour l’organisation des élections. Le combat, c’est alternance avec alternative. On construit la case pour les pluies à venir et non pour les pluies qui sont déjà tombées ».

Source : Media Congo

Laisser un commentaire