Elections 2018: « L’audit du fichier électoral n’a rien avoir avec la suite du processus », selon Corneille Nangaa

0

Le président de la commission nationale électorale indépendante (Ceni), Corneille Nangaa, a réaffirmé dimanche à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, que l’audit du fichier électoral n’avait rien avoir avec la suite du processus électoral, qui selon lui, se déroule normalement.

« Nous nous préparons pour les élections, le fichier électoral est désormais prêt », a assuré le patron de la CENI qui a promis de mettre à profit son séjour dans cette partie de la République pour mobiliser, les électeurs de Goma en particulier et ceux du Nord-Kivu en général, à se préparer sérieusement pour les élections.

En mission de sensibilisation consistant à apprendre aux congolais comment ils vont voter, Corneille Nangaa s’est dit satisfait par le fait que les échos en provenance du Nord-Kivu ont permis à démystifier tous les mensonges au tour du système de vote.

« Nous allons voter avec la machine (à voter) et c’est pour la crédibilité du processus », a assuré le président de la Ceni pour qui ce système a pour finalité « la vérité des urnes et la justice des élections ».

Outre la mobilisation autour de la participation aux élections, Corneille Nangaa va aussi prendre part à Goma, à une conférence sur la paix, une initiative de la Communauté de toutes Eglises d’Afrique qui tient également compte des questions humanitaires avec un accent sur l’apport des élections à la paix en Afrique.

A une question relative aux interprétations divergentes de la classe politique congolaise, au sujet de l’enrôlement des Congolais de la diaspora, le Chef de la Ceni en a appelé à l’apaisement des uns et des autres, en privilégiant le dialogue entre tous les acteurs qui sont censés placer l’intérêt de la population au-dessus de tout.

« Quelques soient les élections, il faut qu’entre dirigeants l’on baisse la tension. Que nous parlions entre nous. Que nous dialoguions entre nous. Qu’on se parle et qu’on apaise la tention avant les élections », a recommandé le Président de la centrale électorale congolaise pour qui l’idéal est qu’à l’issue du processus, les Congolais aient de bonnes élections qui seront acceptées par tous.

A sa descente d’avion, le Président de la Commission électorale nationale indépendante a été accueilli par le Vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, Feller Lutayichirwa Mulwahale entouré des quelques membres du Comité provincial de sécurité.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire