Elections 2018 : la CENI accuse du retard dans la compilation des résultats au Grand-Équateur

0

La compilation des résultats des élections présidentielle et législatives nationales et provinciales de décembre dernier se poursuit dans les différents centres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à travers les cinq provinces de l’ex-Equateur démembré. Mais l’arrivée des plis aux centres de centralisation accuse du retard, ont reconnu dimanche 6 janvier certains superviseurs de la CENI. Ils l’attribuent à « l’arrivée pêle-mêle des plis aux centres de compilation. »

Dans le Sud-Ubangi, la Mongala et la Tshuapa, la CENI est loin de terminer la centralisation des résultats, indiquent des témoins et observateurs électoraux de la société civile et de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Ils disent avoir accès au déroulement de cette opération de compilation qui se déroule dans la quiétude.

Ces observateurs disent avoir accès facile aux procès-verbaux qu’amènent les présidents des centres de vote.

Mais à Gemena, le superviseur de la CENI n’apprécie pas la façon dont on achemine des plis avec des procès-verbaux (PV) de vote pêle-mêle aux centres de compilation. Ce qui retarde la centralisation des résultats, le temps de retrouver les plis conformes aux colis ramenés.

Il y a également un problème de mauvais remplissage des PV de dépouillement, notent certains superviseurs de la CENI, qui attribuent cette situation à leurs agents qui n’ont pas bien assimilé la formation suivie pour cet exercice.

À Bongandanga dans la Mongala, les électeurs du centre Tindika Lokito du secteur de Boso-Melo n’ont voté que le 1er janvier dernier. Le matériel électoral pour est arrivé tardivement dans ce centre et la centralisation des résultats n’a commencé que samedi 5 janvier, signalent les observateurs de la société civile.

Dans la Tshuapa aussi, la compilation des résultats pose problème. Un bon nombre de responsables de vote des circonscriptions électorales des territoires qui ont reçu des imprimés insuffisants, viennent plutôt imprimer à Boende des copies de PV de dépouillement des bulletins.

Les données des bureaux de vote ne tombent qu’à compte-goutte aux centres de compilation.

Annoncée pour le 6 janvier, la publication des résultats de la présidentielle a été reportée sine die. La CENI n’a avancé aucune nouvelle date et dit être en possession des 53% des résultats des compilations.

 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire