Elections 2018 : Azarias Ruberwa lance un appel à la paix !

0

’Le leadership selon le modèle  Jésus-Christ : le salut holistique de l’homme’’. Tel est le thème central du 13ème déjeuner de prière, organisé ce samedi 11 novembre 2017, à Kinshasa,  au Pullman Grand Hôtel.

Devant plusieurs invités de marque notamment, les principaux animateurs des institutions de la République ainsi que de nombreux visiteurs, venus d’autres pays d’Afrique et du monde, Azarias Ruberwa Manywa, ex-Vice-Président de la République sous l’empire 1+4 et, actuellement, Ministre d’Etat à la Décentralisation,  en a profité pour inviter   tous les leaders politiques congolais à s’inspirer du modèle de Jésus-Christ, le  Seigneur des seigneurs.

D’ailleurs, en ce qui concerne la paix, l’amour du prochain  et  la charité, a-t-il recommandé, le modèle de Jésus-Christ est le  seul qui  soit capable d’aider ce pays, la RD. Congo,  à redécoller autrement,  en  prenant  un nouvel élan.  Il a, particulièrement,  imploré la grâce  de  Jésus-Christ pour la tenue  du    processus électoral apaisé, celui dont les échéances ont été dévoilées, tout récemment, par la Centrale électorale. Ceci permettrait, à coup sûr,   de  départager démocratiquement  les acteurs politiques, à l’issue des prochaines élections. La paix durable, selon lui, est à l’aune de la volonté de chacun et de tous, à privilégier  l’intérêt général, préserver  l’unité du  pays et promouvoir le bien-être collectif. Retour à la centralité de  Dieu ?

En RD. Congo, c’est depuis plus d’une décennie, en effet,  que   les leaders se réunissent  dans les  domaines les plus variés de la vie nationale.    Les membres du Parlement, du Gouvernement et des autres institutions, ceux de la société civile, du monde religieux,  des hommes  d’affaires et  diplomates se rencontrent, généralement,    autour de Jésus-Christ pour,  éventuellement,  parler de la situation socio-politique et économique, des différentes crises multiformes qui, décidément, ne nécessitent  plus seulement que  des efforts humains  mais, plutôt,  le retour à la centralité de Dieu dans le quotidien du peuple congolais pour espérer  une réponse ultime aux problèmes auxquels la RD. Congo est, aujourd’hui,  confrontée.

Sous l’égide du Vice-président honoraire de la République et, actuellement, Ministre d’Etat à la Décentralisation,  Me  Azarias Ruberwa, ce déjeuner de prière  visait également à  mettre tout le processus électoral, qu’il ne souhaite plus,  d’ailleurs,  voir être combattu, entre les mains du Seigneur afin que ce pays prenne,  finalement,  un élan considérable vers une véritable paix et démocratie.

Azarias Ruberwa  s’est, en outre,  posé beaucoup de questions autour de la situation actuelle qui envenime, après tout,  la quiétude du peuple congolais.

Pourquoi, dit-il,  dans un pays qui regorge environ  90 % des chrétiens et un potentiel géographique énorme, l’émergence demeure une véritable équation que personne ne parvient à résoudre,  depuis la nuit des temps ? S’est-il interrogé. Blocage des institutions, crises multisectorielles, entortillage du processus électoral, etc. N’est-il pas temps d’invoquer le Tout-puissant ? En tout cas, il estime qu’il y a  de plus en plus des  leaders sociopolitiques qui, aujourd’hui, ont pris conscience de leurs responsabilités et ont  décidé de prendre le destin de la RD. Congo en mains,  en appliquant le programme d’action de Jésus-Christ, pour parvenir à prêcher l’amour, la bonté, la charité, le sacrifice à l’endroit du peuple congolais, pour le sortir du bourbier.

Pourtant, grâce à la vision et aux valeurs de  bons leaders, à un travail d’ensemble entre le Gouvernement, la société civile et les hommes d’affaires, le pays peut se développer  en un temps record, ont soutenu, plus d’une fois, lors de ce 13ème déjeuner de prière,  la plupart des participants, venus  d’autres pays du monde.

Vivre tous jours comme dimanche…

Devant le Premier Ministre Bruno Tshibala, les Ministres du Travail et Prévoyance sociale et Affaires Foncières, le Président de la Centrale électorale,  Corneille Nangaa, les Honorables Députés,  Laurent Batumona et José Engbanda et, évidemment, de   plusieurs personnalités tant nationales qu’internationales, ce déjeuner a eu à faire intervenir la prière pour la Nation congolaise, l’Afrique, le monde et  les leaders nationaux dans le but de faire prendre conscience au peuple congolais et   rappeler  à  chacun son   devoir sur terre, et comme l’a si bien  dit Azarias Ruberwa. ’’ vivre tous les jours comme un dimanche’’, insiste-t-il, en sus.

13 ans déjà

Ici, en RD. Congo,  c’est en 2004, alors que le pays était en pleine crise, que cette rencontre du petit déjeuner national, chapeauté par Azarias Ruberwa, avait  pris ses premières racines.

Pendant 13 ans, les leaders congolais et étrangers ne se sont jamais lassés  de se rencontrer,  de discuter et prier pour une situation favorable en RD. Congo  et pour mettre Dieu dans les affaires de chacun.

Cette treizième rencontre qui s’est tenue ce  11 novembre 2017 au Pullman GH, intervient   après un séminaire de deux  jours sur le leadership.

Placé sous  le thème de cette année : «Le leadership selon le modèle de Jésus-Christ : le salut holistique de l’homme », il y a lieu de noter que plusieurs  personnes  sont bien déterminées à changer les choses dans ce pays par la bonne foi, la conscience propre, l’amour du prochain mais également,  grâce à Jésus-Christ qui accorde le salut holistique à l’homme afin qu’il atteigne son plein épanouissement,  entraînant ainsi le développement de la communauté ou  de la Nation congolaise, elle-même.

Genèse

Il faudrait revenir au cours des années 50, lorsque sévissaient en Amérique plusieurs difficultés politiques et sociales, ainsi que des guerres qui, à l’époque,  étaient à la mode, pour voir un Président américain prendre les commandes pour créer un collectif qui réunissaient quelques membres du Sénat et du Congrès pour discuter sur tous ces problèmes avant de se rendre à l’évidence que la solution était uniquement de se tourner vers Jésus-Christ pour prier,  en partageant un repas commun autour d’une table.

Et cela dure depuis plus de 63 ans, avec le concept disséminé dans le monde entier dans plus de 150 cellules qui regroupent plusieurs leaders où ils associent Jésus-Christ dans leurs débats axés principalement,  sur les problèmes de leurs pays, de l’Afrique mais aussi du monde.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire