Elections 2017 : le PCT affiche son optimisme

0

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Ngolo a animé, le 15 avril à Brazzaville, une conférence de presse au cours de laquelle il s’est dit rassuré de la victoire de son parti aux  élections législatives, locales et sénatoriales de cette année.

 

 

Elections 2017 : le PCT affiche son optimismeCette communication a concerné, entre autres,  les préparatifs des élections de 2017 ; la concertation politique de Ouessso ainsi que la 4ème session extraordinaire du Comité central du PCT.

Parlant des élections législatives, locales et sénatoriales qui se tiendront  dans quelques mois, le secrétaire général du PCT a exprimé la sérénité de son parti à affronter cette bataille, pour laquelle il espère une victoire écrasante.

Pour garantir le bon déroulement de ces élections au sein du PCT, il a annoncé avoir pris des circulaires qui renseignent les candidats sur le chronogramme et la période de dépôt de candidatures dont la date buttoir est fixée pour le 18 avril. Ces dossiers de candidatures, a-t-il souligné, seront ensuite envoyés au Comité national d’investiture, l’unique instance habilitée à faire le choix.

Répondant aux préoccupations des journalistes sur ledit Comité d’investiture, taxé de partial dans le choix des candidats, Pierre Ngolo a rassuré que des dispositions nécessaires sont prises pour que cette opération décisive se fasse dans la plus grande rigueur pour le bien du parti.

« La dernière réunion du Comité central que nous avons tenue il y a peu, a mis l’accent sur la nécessité d’user de rigueur, d’impartialité et d’objectivité lors de l’investiture des candidats », a précisé le secrétaire général du PCT.

Des sanctions sévères prévues contre les indisciplinés

A propos des candidats autoproclamés et candidats non investis, qui soutiendraient un candidat autre que celui investi par le PCT, Pierre Ngolo a insiste sur  la rigueur qui sera de mise.

Des sanctions sévères seront prises à l’encontre de ceux qui oseront agir de la sorte, selon une procédure d’urgence, conformément aux recommandations prises lors de la 4ème session extraordinaire du comité central, a- t-il ajouté.

L’orateur a aussi fait  savoir que cette fois-ci, le PCT veillera au grain à propos des cumules de fonctions ou de postes par les cadres du parti. Il a martélé que, plus jamais un seul militant  du PCT ne sera à la fois député et conseiller.

 « Nous n’acceptons plus qu’un député soit en même temps conseiller, sauf si le parti a l’intention de le nommer à un poste de responsabilité. Aux élections législatives et locales de 2012, nous avions placé certains sénateurs et députés en tête de liste, c’était pour éviter que nos adversaires fassent un contre poids », a-t-il indiqué.

Ces mesures ont été prises pour permettre au  PCT de mettre un terme au désordre qui s’implante de plus en plus  dans ses rangs  à l’orée des élections, notamment avec des membres qui se font  candidats volontairement, sans recevoir mandat du parti.Elections 2017 : le PCT affiche son optimisme

Abordant le point sur ses rapports avec les autres forces de la majorité présidentielle, Pierre Ngolo a affirmé que le PCT entretient de bonnes relations avec ses alliés, avec qui ils ont déjà arrêté une stratégie électorale commune en vue d’une victoire qui puisse garantir une majorité au président Denis Sassou N’Guesso.

Par la même occasion, le secrétaire général du PCT a fait le point sur la dernière concertation politique de Ouesso, pour laquelle son parti a salué des avancées.

Légendes et crédits photo : 

1-Pierre Ngolo devant la presse (photo adiac) 2-les cadres et membres du PCT lors de la conférence de presse (photo adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire