Election présidentielle : les laïcs chrétiens invitent Joseph Kabila à se prononcer

0

D’ici le au décembre, le Comité laïc de coordination de l’église catholique (CLC) exige une déclaration publique du président de la République qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession.

Election présidentielle : les laïcs chrétiens invitent Joseph Kabila à se prononcerJusqu’à ce jour, l’incertitude continue de planer par rapport au troisième mandat de Joseph Kabila que lui interdit, du reste, la Constitution après épuisement, depuis décembre 2016, de ses deux mandats. Dans les rangs de la majorité au pouvoir, le flou persiste toujours sur une possible candidature que pourrait s’offrir le chef de l’Etat pour rempiler à la tête du pays. Si l’intéressé ne dit rien à propos, préférant tirer le suspense en longueur, la société civile, avec au premier rang l’Église catholique, veut le pousser à se prononcer clairement sur le sujet. Là-dessus, les évêques catholiques avaient déjà donné le ton dans leur dernière déclaration en lui demandant d’affirmer qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession.  

Emboîtant le pas aux évêques, le CLC a, dans une déclaration publiée le 2 décembre à Kinshasa, notamment à la paroisse Sainte-Famille de Ndjili, lancé un ultimatum au président de la République. Le Pr Isidore Ndaywel, un des signataires de ladite déclaration, et les autres membres du CLC exigent de Joseph Kabila une déclaration publique annonçant qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession lors de la prochaine présidentielle. En cas de refus à se plier à cette recommandation, le CLC se dit prêt à mobiliser tous les chrétiens congolais à qui il demande, par ailleurs, de rester attentifs au développement des évènements d’ici au 31 décembre. Comme en 1992, année où la marche des chrétiens avait été réprimée dans le sang par l’armée de Mobutu, les laïcs chrétiens se disent encore aujourd’hui décidés de répondre à l’appel des évêques pour soutenir le processus mis en place par l’Accord de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre 2016.  

Par ailleurs, tout en affirmant leur ferme volonté de soutenir le processus de mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, ils se sont exprimés pour la mise en application effective de toutes les mesures de décrispation y afférentes. Il s’agit, entre autres, de la libération sans conditions de tous les détenus politiques, de la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation, de la fin du dédoublement des partis politiques, de la libération des espaces médiatiques…

Légendes et crédits photo : 

Les membres du CLC

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire