Election en RDC : la MP rejette l’idée de Kyungu sur un accompagnement de la communauté internationale

0

La proposition de Gabriel Kyungu Wa kumwanza de demander à la Communauté internationale d’accompagner la République démocratique du Congo dans l’organisation des élections viole la constitution, a réagi lundi 30 octobre le communicateur de la Majorité présidentielle (MP), Sham Balume.«Les propos de Kyungu wa Kumwanza n’ont aucune valeur et se doivent d’être rejetés à la poubelle.

La RDC est un pays qui a une constitution. En appelant la communauté internationale à accompagner la RDC relève des propos qui violent la constitution», a-t-il déclaré.

La veille, le coordonnateur du Rassemblement du Haut-Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, avait demandé que la communauté internationale accompagne la RDC dans l’organisation des élections, se référant au Comité internationale d’accompagnement de la transition.

Pour Sham Balume, la période d’avant les négociations de Sun City ne correspond pas à celle d’aujourd’hui.

«Ce n’est ni une période semblable à celle d’avant la transition après les pourparlers de Sun-City, ni la crise que le pays a traversé avant la transition de 2003 à 2006», a-t-il fait savoir.

La RDC traverse une crise sociale et politique depuis fin 2016, suite à na non-organisation des élections. Face à cette impasse, les acteurs politiques et de la société civile se sont retrouvés pour tenter de sortir de cette situation à travers l’accord de la Saint Sylvestre, prévoyant la tenue des élections en décembre 2017.

A deux mois de l’approche de cette date, ces scrutins semblent incertains. La Commission électorale annonce qu’elle ne pourra organiser les élections que 504 jours après la fin de l’enrôlement des électeurs. Cette position n’enchante pas l’opposition qui accuse la CENI de jouer le jeu de la MP qui cherche à maintenir le président Joseph Kabila au-delà de son mandat constitutionnel.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire