Election au gouvernorat du Kasaï : la Nouvelle Société Civile congolaise monte en créneau

0

A quelques heures de la clôture de dépôt de candidature des élections de gouverneur et vice-gouverneur, la NSCC, démasque les vrais acteurs de la mégestion de la chose publique pendant les 5 dernières années dans le Kasaï.

Dans son communiqué de presse rendu public le 03 février 2019, la Nouvelle Société Civile Congolaise « NSCC » étant une structure indépendante et non partisane, agissant pour les intérêts de la population constate qu’il y a un groupe d’individus au service du mal qui veut toujours comploter contre la province du Kasaï pour leurs intérêts égoïstes.

Pour preuve, la réunion convoquée et tenue à Kinshasa au centre Nganda en Janvier dernier après la publication des résultats des scrutins combinés du 30 décembre 2018 appelé Nganda2 et celle tenue la semaine dernière à l’hôtel Tshiamuntu à Tshikapa ont pour but de prendre davantage l’administration provinciale du Kasaï en otage. Se souvenant de Nganda1 qui, du reste a plongé la province du Kasaï dans le chaos qu’elle traverse jusqu’aujourd’hui.

Une province dont les agents travaillant pour le gouvernement et ceux collectant les impôts et taxe dans le compte de l’unique régie financière de la province (DGRKAS) ont dix mois d’arriérés de salaire, une province où l’argent des contribuables est partagé entre des individus comme un gâteau de mariage. Une province gérée sur instruction de prétendus leaders comme si c’était la cuisine de leurs femmes. Pas même une latrine construite, des routes et avenues de la ville sont inondées d’ordures, aucun territoire de la province n’a bénéficié d’un ouvrage financé par la province dirigée par le gouverneur Marc Manyanga.

Une province dont le gouverneur est incapable de faire quelque chose pas pour son incompétence mais parce qu’il est le produit d’un individu, et a l’obligation de répondre aux ordres du dernier. La province où le gouverneur est au-dessus de son autorité budgétaire qui est l’assemblée provinciale et ne sait pas répondre aux questions des élus du peuple. Voilà la situation dans laquelle est restée notre province et que nous voulons encore par notre cupidité plonger le Kasaï.

Ainsi donc pour sauver cette province, la Nouvelle Société Civile Congolaise coordination du Kasaï interpelle les élus provinciaux à faire preuve de maturité et d’honorer les électeurs qui vous ont donné confiance pour sauvegarder les intérêts de la province.

« Ne vous laissez pas corrompre ou intimider par les forces du mal ou les prétendus leaders. L’heure du changement a sonné et saisissez l’occasion pour le Kasaï. Chers députés, la province ne veut pas d’un gouverneur qui a attisé le feu en fournissant les armes et machettes dans les conflits récents », souligne ce communiqué.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire