Église Catholique contre Clan Kabila : Le point de non-retour

0

Pas besoin de regarder dans un microscope pour s’en rendre compte. La « guerre » entre le Pouvoir Congolais et l’Église Catholique, qui avait déjà passé un cap, le 31 décembre 2017, vient d’atteindre le point de non-retour. Et ce n’est pas la perturbation de la messe organisée en mémoire des victimes vendredi qui arrangera ce divorce brutal que personne n’a vu venir.

Pour une célébration, « aux morts », censée honorer ceux que l’on nomme désormais les « martyrs de l’accord de la Saint Sylvestre », la forte présence des représentants de la communauté internationale assis au premier rang dans la Cathédrale Notre Dame du Congo et acclamant en même temps que l’assistance les harangues des prêtres, n’est pas passée inaperçue. Car cette messe-là, aux allures d’un meeting politique, n’était pas comme les autres. Alors que, par la bouche de leur porte-parole et sous les vivas d’un temple archicomble, les évêques membres de la Cenco réitéraient leur soutien aux organisateurs de la dernière marche hostile à Joseph Kabila, qui continue à défrayer la chronique à Kinshasa.

« Ils l’ont organisée pour réclamer la mise en œuvre effective et de bonne foi de l’accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 », a rappelé l’abbé Donatien Nshole en qualifiant d’inacceptable le mauvais traitement infligé aux manifestants tout comme la campagne de dénigrement en cours contre l’église Catholique.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire