Education : un partenariat novateur signé entre la Fifa, l’Unesco et le PAM

0

En marge du Forum économique mondial de Davos, les dirigenats des trois institutions ont conclu un accord en vue d’améliorer l’accès des enfants à l’éducation, au sport et promouvoir des compétences importantes pour leur futur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau programme Football for schools de la Fifa vise à rendre le football plus accessible aux garçons et aux filles du monde entier en intégrant des activités footballistiques dans les programmes d’éducation physique (ou comme activité extrascolaire), contribuant ainsi à l’éducation, au développement et à la responsabilisation des enfants.

Dans le cadre de la feuille de route stratégique de la Fifa (Fédération international de football association), Fifa 2.0 : la vision pour l’avenir, la conception et la mise en œuvre du programme contribuent au développement du jeu au niveau national tout en le mettant au service des communautés locales. Il fournira un soutien sous la forme d’actions et d’outils tangibles, tels que la fourniture de matériel éducatif et pédagogique (y compris des applications et une plate-forme en ligne) pour les enseignants.

Grâce à cette initiative, onze millions de ballons de football seront distribués dans les écoles des deux cent onze associations membres de la Fifa, touchant plus de sept cents millions d’enfants, et une plate-forme en ligne sera créée pour informer les enseignants de la manière d’intégrer le football dans l’enseignement. En particulier, le programme bénéficiera de l’expérience considérable de la Fifa en matière de développement technique du football ; de la longue expérience de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) en matière d’éducation et de sport. L’alimentation scolaire contribue à garantir à chaque enfant l’accès à l’éducation, à la santé et à la nutrition en fournissant des repas à l’école, base importante pour le sport et l’éducation physique.

Gianni Infantino de la Fifa, Audrey Azoulay de l’Unesco et David Beasley du Programme alimentaire mondial (PAM) ont souligné l’importance des partenariats entre les organisations internationales, les gouvernements, les associations nationales de football et la Fifa pour améliorer l’accès au sport et accroître la contribution du sport en vue de l’atteinte des Objectifs du développement durable des Nations unies.

A l’issue de la cérémonie de signature, le président de la Fifa a déclaré : « La formalisation de notre partenariat constitue une étape clé et marque le début d’une nouvelle ère de coopération entre la Fifa, l’Unesco et le Programme alimentaire mondial. Utiliser le pouvoir du football pour promouvoir le changement social et l’éducation est dans notre intérêt commun, et les trois organisations qui unissent aujourd’hui leurs forces sont les mieux placées pour exploiter ce potentiel ».

Intervenant à son tour, la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a ajouté : « Cette initiative met en lumière le rôle puisant joué par le sport en tant qu’outil central de l’éducation. L’enseignement du football dans les écoles contribuera à diffuser des valeurs sportives telles que l’esprit d’équipe et le respect. Ce programme contribuera également à développer des compétences telles que la confiance en soi et à favoriser l’égalité entre les filles et les garçons. Promouvoir l’éducation par le sport contribue à la mission de l’Unesco, en tant qu’agence des Nations unies pour l’éducation ».

David Beasley, directeur exécutif du PAM, a réagi en ces termes : « Ce partenariat PAM-Fifa rehaussera la visibilité de notre programme d’alimentation scolaire et nous pensons que cela signifie que davantage d’élèves bien nourris seront prêts à apprendre et en mesure de créer un avenir meilleur pour eux-mêmes, leurs communautés et leurs nations ».

A noter que la mise en œuvre du programme Football for schools devrait commencer à la mi-2019 avec le lancement de projets pilotes en Afrique, en Asie et Amérique latine, sur la base de l’intérêt exprimé par les associations nationales et des conditions sportives et footballistiques locales spécifiques des pays concernés. Un budget de cent millions de dollars américains a été alloué par la Fifa à ce programme, qui sera mis en œuvre jusqu’en 2022.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire