Education physique et sportive : Fulbert Dzimbé réhabilite la piste d’athlétisme du lycée professionnel Thomas Sankara

0

Suite à la demande d’aide du proviseur de cet établissement, Joseph Ibouanga, à ce citoyen de l’arrondissement 1 Lumumba, les ouvriers se sont mis à l’œuvre toute la journée du 8 mai dans l’enceinte dudit établissement pour dégager de l’herbe et des résidus de fer de la piste d’athlétisme du lycée professionnel Thomas Sankara devenue impraticable depuis quelques années 

Ces travaux de réhabilitation de la piste d’athlétisme, lancés à la veille des épreuves pratiques de l’éducation physique et sportive du baccalauréat technique consistaient à sortir d’herbes et de résidus de fer (le site étant juste à côté de l’atelier de soudure de l’école), les 150m de longueur et 12,50m de largeur de la piste d’athlétisme ainsi qu’un  sautoir  d’une superficie de 5mx8 plus une piste de 50m, a indiqué Gildas Ndzengue, chef d’atelier géni-civil du lycée professionnel Thomas Sankara. « Nous voulons créer cette nouvelle piste parce que ce lycée est un centre d’EPS des examens d’Etat. Nous avons pour cela besoin d’un couloir de 150m de longueur dont 25m pour le départ, 100m de vitesse et 25m pour le ralentissement, 12,50m de largeur ». En effet, la réalisation de ces travaux a permis de décaper la terre végétale à l’aide d’une pelle mécanique avant de niveler le terrain. 

Soulignons que la lettre du proviseur a été adressée à Fulbert Dzimbé habitant de l’arrondissement 1 Lumumba, vu les actions sociales qu’il réalise depuis quelques mois pour le bien-être des populations de cette partie de la ville océane.http://www.adiac-congo.com/sites/default/files/img_0016_2_fileminimizer.jpg

La matérialisation de ce projet que le proviseur avait en tête depuis le début de l’année à travers le premier coup de pelle mécanique sur ce site, a comblé le chef de l’établissement qui a remercié son bienfaiteur pour cet acte qui contribue à l’encadrement des élèves.  « J’ai adressé des demande d’aide à plusieurs personnalités qui n’ont jamais répondu, mais à ma grande surprise, avant les épreuves pratiques d’EPS, j’ai essayé sans conviction d’écrire à M. Dzimbé sans pourtant le connaître et il a accepté de nous aider alors que je ne m’y attendais pas. Je suis très content de ce qu’il vient de poser comme acte dans mon établissement », s’est réjoui, Joseph Ibouanga qui entend conserver cette piste.

 » La piste étant réhabilitée, le plus important, au cas où je suis maintenu, sera de conserver son état, si non à tout moment on fera appel aux bienfaiteurs pour qu’il nous aide. Je jette des fleurs à M. Dzimbé pour son acte. », a-t-il martelé.

 

Charlem Lea Légnoki

 

 

Légendes et crédits photo : 

-Une vue des travaux de réhabilitation « adiac » -Vue de la niveleuse, après le passage de la pèle mécanique « adiac »

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire