Education : l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc s’informatise

0

Les salles multimédia et informatique de l’établissement, réhabilitées par l’Association des anciens enfants de troupe (AET) du Congo, sont désormais opérationnelles.

« Ces outils permettront aux enfants de troupe de ne pas être en marge des technologies de l’information et de la communication, d’améliorer leurs performances scolaires et de s’ouvrir au monde », a indiqué le président des AET du Congo, le colonel Rémy Ayayos Ikounga, lors de la remise officielle, le 2 avril, des salles informatique et multimédia réhabilitées.  

La première salle, nantie d’une trentaine d’ordinateurs, est consacrée aux cours d’initiation à l’informatique tandis que la seconde, dotée d’une dizaine d’ordinateurs, est réservée à la recherche documentaire informatisée. Une unité de contrôle est mise en place pour vérifier le travail que les enfants de troupe font sur internet afin  de s’assurer qu’ils ne consultent pas des sites pervers.

Les espaces multimédia et informatique existaient depuis longtemps, a expliqué le président des AET, mais pendant des années, rien n’était opérationnel. Il était donc question que tout soit remis au goût du jour à travers cette réhabilitation qui permet aux enfants de troupe d’étudier dans les conditions souhaitées. « Connaissant l’importance des nouvelles technologies, nous avons décidé, avec le commandement de l’école, de réhabiliter les salles informatique et multimédia », a-t-il fait savoir.

Cette réhabilitation fait suite à la visite de terrain effectuée en février dernier par le président des AET du Congo. Celle-ci lui avait permis de toucher du doigt la réalité de l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc (EMPGL). Parmi les difficultés constatées figurait, en effet, celle liée à l’initiation à l’informatique. Selon le colonel Rémy Ayayos Ikounga, l’acte qui vient d’être posé n’est qu’une étape. D’autres projets seront portés et connaîtront sans nul doute un aboutissement heureux. Une manière d’accompagner, a-t-il dit, les efforts du chef suprême des armées, du ministère de la Défense nationale et de l’ensemble du haut commandement qui permettent de maintenir en vie et en activité l’EMPGL.

Légendes et crédits photo : 

Des enfants de troupe dans la salle d’informatique

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire