Education : formation sur la prise en charge des enfants en difficulté

0

Des prestataires dans le domaine ont été réunis autour d’un atelier, les 27 et 28 octobre, dans le troisième arrondissement de Pointe-Noire, Tié-tié.

La formation, selon les organisateurs, s’est tenue dans le souci d’orienter vers une éducation spécialisée des enfants en difficulté d’apprentissage en milieu scolaire. Le projet est mis en œuvre par l’association Cercle d’action pour la promotion du bien-être social, en partenariat avec l’association Jeune exprime sur le VIH/Sida et l’association PSY AIDE avec l’appui financier du Comité français pour la solidarité internationale.

Ce projet se fixe divers objectifs, notamment contribuer à la prise en charge psychologique des enfants âgés de 4 à 8 ans en difficulté d’apprentissage en milieu scolaire à Pointe-Noire, former vingt membres des associations du consortium ainsi que sensibiliser les parents et les enseignants de six écoles primaires, des salariés des deux hôpitaux (service de pédiatrie et ORL) de la ville au sujet de ces enfants.

Ouvrant officiellement les travaux, Paul Makouangou, président du comité de pilotage dudit projet, a expliqué que cette formation n’est qu’un premier pas dans une longue marche qui implique les psychologues, les psychiatres, les médecins, les acteurs sociaux au développement et les parents d’enfants. « La formation des membres des associations du consortium, en vue d’en faire des prestataires sur la prise en charge psychologique des enfants en difficulté d’apprentissage en milieu scolaire, est une activité capitale pour le consortium », a-t-il déclaré.

Rappelons qu’en République du Congo, la protection de l’enfance constitue une préoccupation des autorités depuis longtemps. Celle-ci s’est matérialisée par l’adoption de la loi 4-2010 du 14 juin 2010 portant protection de l’enfance dans le pays. Ce cadre légal de prise en charge semble avoir résolu la problématique des enfants de la rue ou en rupture sociale. Une autre catégorie d’enfants, notamment ceux en difficulté d’apprentissage scolaire, bien que constatée dans la plupart des centres d’éducation scolaires, est toujours en marge de la réussite. Ces enfants sont sujets à la stigmatisation aux niveaux scolaire et familial. Malgré l’ampleur du phénomène, il n’existe aucune structure étatique de prise en charge psychologique des enfants en difficulté d’apprentissage en milieu scolaire.

Une enquête menée en 2015 par l’association PSY AIDE dans cinq écoles maternelles et primaires de Pointe-Noire a révélé que les enfants en difficulté d’apprentissage présentaient des difficultés dues au retard d’assimilation.  

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire