Éducation : Femaf présente les opportunités d’études à l’étranger

0

L’ONG a organisé, le 8 août, à Brazzaville un salon dénommé ‘’ Expo Edu Africa 2018″, pour édifier les étudiants congolais sur les possibilités d’obtenir des bourses d’études à prix universitaires réduits, dans certaines universités et instituts étrangers de renom, à travers ses services.

 

Le salon ‘’Expo Edu Africa 2018’’, animé par le coordonnateur général de la Fondation des ennemis de la misère en Afrique (Femaf) , Bertin Ngoyi, a réuni environ cent-cinquante étudiants et quelques parents. Il vise à promouvoir une éducation de qualité capable de contribuer au développement de l’Afrique. Cette édition s’est tenue deux jours après celle organisée à Pointe-Noire. La rencontre du coordonnateur avec les étudiants a porté sur plusieurs volets. Bertin Ngoyi a montré en premier lieu comment les étudiants doivent procéder pour bien faire le choix d’un établissement universitaire public ou privé digne et de réputation internationale et dont les diplômes sont crédibles et mondialement reconnus. « Depuis treize ans, nous aidons les étudiants à faire un choix judicieux dans leurs orientations universitaires. Femaf aide aussi les jeunes à obtenir des bourses d’études avec un allègement considérable sur les frais universitaires », a précisé le coordonnateur de l’ONG. Les bourses d’études que Femaf obtient au profit des étudiants sont de plusieurs catégories. Le premier type de bourses, a précisé Bertin Ngoyi, est celui dit partiel, dont les étudiants bénéficiaires ne participent qu’à 50¨% de frais académiques, le reste d’argent étant supporté par l’ONG et ses partenaires.

Dans le lot, il est prévu aussi des bourses d’études dont les frais académiques sont réduits à 75%. Pour cette catégorie, les étudiants bénéficiaires ne contribuent qu’à 25% de la totalité des frais académiques. La dernière catégorie de bourses, celle dont l’étudiant ne contribue pratiquement pas, la totalité des frais académiques est supportée par la Femaf et les universitaires partenaires.

Dans son exposé, Bertin Ngoyi a fait savoir qu’en dehors du choix des établissements, son ONG aide aussi les étudiants dans le bon choix des filières ou options d’études et les assiste dans l’ensemble de la procédure d’obtention du visa.  Les pays pour lesquels la Femaf aide les étudiants sont, entre autres, l’Allemagne, l’Israël, le Canada, les États-Unis d’Amérique, l’Angleterre, l’Espagne, la France, la Pologne, la Turquie et l’Afrique du Sud. L’exposant a avoué, en treize ans d’expériences, avoir obtenu les bourses d’études universitaires à plus de trois cents étudiants africains, disséminés dans plus de cent universités, écoles et instituts de renommée mondiale. « Je suis très ému d’avoir pris part à ce salon éducatif Expo Edu Africa 2018. Nous entendons ce genre d’initiatives dans d’autres pays, c’est donc fondamental pour nous parce qu’il vient nous faciliter la tâche dans la recherche des orientations universitaires », s’est réjoui Cyriaque Onanga, admis au baccalauréat agricole 2018.

La Femaf est une organisation non gouvernementale (ONG) qui œuvre dans la promotion d’une éducation de qualité. Elle est animée par les ressortissants des deux Congo.  En République démocratique du Congo, la même activité a déjà eu lieu dans les villes de Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Katanga. Le Salon Expo Edu Africa 2018 devrait aussi se tenir très prochainement à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Légendes et crédits photo : 

1-Les étudiants assistant à la présentation des opportunités d’études
2-Bertin Ngoyi (au milieu) édifiant les étudiants

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire