Education civique : les jeunes invités à l’élévation de la conscience citoyenne

0

La ministre de tutelle, Destinée Hermella Doukaga, a appelé, le 26 février à Brazzaville, la couche juvénile à s’impliquer davantage pour lutter contre les nouvelles formes de violences qui gangrènent leur milieu, dans son message lu en prélude de la célébration de la Journée nationale de la jeunesse.  

L’éducation aux valeurs est une responsabilité collective, a indiqué la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, avant de rappeler que la Journée nationale de la jeunesse est une émanation de l’une des recommandations de la première conférence générale de la jeunesse tenue du 23 au 28 février 2001, à Brazzaville.

L’objectif est de vulgariser la politique de la nation en matière de jeunesse, promouvoir les activités socio-éducative, culturelles et sportives en milieu jeune, concevoir et mettre en œuvre des actions de formation en vue de favoriser l’épanouissement des jeunes.

 La dix-huitième édition est célébrée sur le thème « Lutter contre les nouvelles formes de violences de délinquance juvénile pour favoriser l’harmonie et l’équilibre d’une bonne vie en société ».

Ce thème constitue un axe stratégique majeur que les familles, les politiques, la société civile et les institutions doivent explorer pour affronter avec détermination et efficacité les problèmes qui affectent les jeunes. « La jeunesse est l’espoir de notre pays car elle possède les caractéristiques propices à l’émergence du Congo, à savoir la force, le dynamisme, les idées et l’intelligence. Tout cela constitue des leviers pour assurer le changement positif tant attendu par les Congolais », a déclaré Destinée Hermella Doukaga.   

Elle a, par ailleurs, souligné qu’une éducation de qualité, inclusive et équitable, des possibilités d’apprentissage pour les jeunes permettront au pays de vaincre le cycle de la pauvreté et de la violence.

La question de la formation des jeunes, a-t-elle fait savoir, occupe une place de choix au gouvernement qui exprime sa volonté de prendre en compte cette jeunesse à travers les initiatives visant à son encadrement et son autonomisation, pour contribuer au développement du pays.   

Destinée Hermella Doukaga a, en outre, annoncé la consolidation des acquis et l’intensification par son ministère, de concert avec d’autres départements ministériels, pour la mise en œuvre du dispositif d’encadrement afin d’autonomiser les jeunes et d’éradiquer les antivaleurs qui les affectent. « Le Congo de la deuxième décennie du XXIe siècle ne pourra accéder à l’émergence que si les jeunes prennent conscience de la place qu’ils occupent dans la société et du rôle qu’ils ont à jouer dans le développement de leur pays », a-t-elle indiqué.     

Légendes et crédits photo : 

La ministre Destinée Hermella Doukaga donnant lecture du message en prélude à la Journée nationale de la jeunesse / DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire