Éducation : 80% des enfants vont à l’école dans les zones touchées par Ébola

0

Le constat a été fait par l’Unicef, un mois après la rentrée scolaire, dans les secteurs de santé de Beni et de Mabalako, considérés comme  épicentres de l’actuelle épidémie de la maladie dans  le pays.

L’Unicef révèle que parmi les 80% des enfants qui ont repris le chemin de l’école, plus de la moitié  est constituée des filles. Un motif d’encouragement pour l’agence onusienne qui plaide pour le respect de droit de tous  les enfants à l’éducation.  « Tous les enfants, y compris ceux qui vivent dans les zones touchées par le virus Ébola, ont droit à l’éducation. Notre réponse contre le virus Ébola vise à permettre que les écoles des zones touchées offrent un environnement protecteur afin que les enfants puissent poursuivre leurs études tout en apprenant à se protéger du virus Ébola  », a déclaré le Dr Gianfranco Rotigliano, représentant de l’Unicef. Il  a soutenu que  lorsque les enfants scolarisés apprennent à se protéger du virus Ebola, ils contribuent également à éviter la propagation de cette maladie au sein de la communauté. « Une fois rentrés à la maison, ces enfants font la promotion du lavage des mains régulier auprès de leurs familles », a-t-il insisté. 

Dans le cadre de la riposte contre la dixième épidémie  à virus Ébola, l’Unicef a identifié plus de mille cinq cents écoles dans les zones touchées, parmi lesquelles trois cent soixante-cinq sont situées dans les épicentres de l’épidémie et sont considérées comme à haut risque.   Dans certaines zones touchées où les enfants  ne vont pas à l’école, l’Unicef et ses partenaires continuent de sensibiliser et d’encourager les parents à les inscrire et à faire en sorte que leur droit à l’éducation soit pleinement respecté.

Rappelons que depuis la survenue de cette épidémie, l’Unicef  et ses partenaires ont  fourni aux  trois cent soixante-cinq écoles considérées à haut risque des équipements d’hygiène et de santé;  formé plus de trois mille cinq cents enseignants et directeurs d’école aux mesures préventives afin de permettre que les écoles constituent un environnement protecteur pour les enfants. Des messages de prévention ont été diffusés auprès de soixante-dix mille écoliers et l’Unicef a également fourni une assistance à cent vingt-neuf enfants orphelins et non accompagnés en âge scolaire, pour leur permettre de retourner à l’école.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire