Ebola : Pourquoi les femmes sont-elles les principales victimes de l’épidémie en RDC ?

0

Les femmes sont les principales victimes de l’épidémie d’Ebola qui frappe actuellement les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) : plus de 60%, selon les chiffres officiels.

La raison ? Elles sont plus souvent en contact direct avec les corps des défunts, explique Henriette Okito, de l’unité de protection des femmes de l’ONG Oxfam.

« Lorsque la personne est malade, c’est plus la femme qui est là, en train d’assister la personne hospitalisée. Donc c’est plus les femmes qui sont exposées au virus Ebola », explique-t-elle.

Selon elle les mœurs et coutumes du village jouent un rôle important dans cette propagation du virus chez les femmes.

« Nous sommes encore au village. Donc si la personne meurt, on doit amener le corps à la maison. Et c’est plus les femmes qui entourent le corps. A l’extérieur de la maison, les hommes sont là en train de prendre du café et d’allumer le feu. Donc les femmes touchent le corps, elles essaient de faire les « histoires de maquillage » de la personne décédée », affirme-t-elle. Puis d’ajouter qu’« En termes d’héritage, il y a de ces biens de la personne qui est décédée que l’on doit partager. Donc on a eu tous ces cas-là des femmes qui sont entrée en contact et ont touché les biens de la personne décédée. »

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire