Ebola à Beni : un nouveau cas de décès enregistré à Mabalako

0

Un nouveau cas de décès est recensé dans la zone de santé de Mabalako à Beni au Nord-Kivu, renseigne, jeudi 9 août, le nouveau bilan du ministère de la Santé publique sur l’évolution de la situation épidémiologique de la maladie à Virus Ebola.

A travers ce document, le ministère de Santé publique annonce que depuis 9 jours, 44 cas de fièvre hémorragique à Virus Ebola ont été signalés dans la région de Beni, dont 17 confirmés pour 27 probables.

Le ministère de la Santé précise que les tests des échantillons prélevés sur les deux cas suspects de la ville de Goma et un autre de la zone de santé de Watsa, dans la Province du Haut-Uélé qui ont été analysés au laboratoire mobile installé à Béni se sont révélés négatifs.

Le ministère de la Santé annonce également la présence à Goma de son responsable national de la prise en charge médicale. Il devra assister la Division provinciale de la Santé du Nord-Kivu à mettre en place un plan de contingence au cas où Ebola atteindrait le chef-lieu de la province.

Une unité d’isolation transitoire a été identifiée à l’hôpital provincial du Nord-Kivu. Les agents de l’hygiène aux frontières ont commencé à être déployés aux différents points d’entrée de la ville de Goma, et les activités de mobilisation sociale sont également en cours pour sensibiliser la population sur la maladie et les méthodes de prévention.

Le directeur général de l’OMS à Beni

Par ailleurs, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom, est arrivé jeudi 10 août à Beni au Nord-Kivu. Il a assisté à la vaccination ciblée du personnel de santé de première ligne qui sera déployé dans la zone de santé de Mabalako, épicentre du virus Ebola dans le territoire de Beni.

Tedros Adhanom est accompagné du ministre de la Santé et du chef adjoint de la MONUSCO, en charge des opérations à l’Est de la RDC.

Le patron de l’OMS a visité l’hôpital général de Beni où est installé un laboratoire mobile de l’Institut national des recherches biomédicales (INRB) et un site pour la prise en charge des malades à virus Ebola.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire