Droits humains : une réflexion sur les valeurs et principes de la démocratie au Congo

0

Le Haut- commissaire à l’instruction civique et à l’éducation morale, le Dr Luc Daniel Adamo Mateta, a ouvert le 2 août, l’atelier de réflexion sur l’Etat de droit, la démocratie et citoyenneté au Congo, au Centre d’information des Nations unies à Brazzaville.

Le Dr Luc Daniel Adamo Mateta a indiqué, dans son allocution, que la démocratie repose sur les valeurs communes dont la souveraineté du peuple, le respect de la liberté et l’égalité des citoyens.

Selon lui, la démocratie ne se décrète pas mais se vit car elle est l’émanation de la volonté populaire. Elle se diffère d’un pays à un autre et s’appuie sur les élections libres, transparentes et justes; l’alternance démocratique; la règle de la majorité; le pluralisme social, économique et politique.  

Le Haut- commissaire a défini les concepts démocratie, Etat de droit, éducation à la culture démocratique et éducation à la citoyenneté. A cet effet, a-t-il expliqué, l’éducation à la culture démocratique doit aider le peuple à adopter des comportements, attitudes et pratiques compatibles aux normes qui déterminent l’aptitude d’un peuple à se gouverner lui-même, exercer librement ses droits et devoirs de citoyen, conformément aux lois et règlements de l’Etat.

Luc Daniel Adamo Mateta a poursuivi que l’éducation à la citoyenneté a pour objectif d’inculquer au citoyen des valeurs sociales et politiques nécessaires pour son accomplissement en tant qu’acteur social et politique œuvrant pour mieux vivre ensemble, dans le respect des lois et règlements, en s’impliquant dans la construction de la nation et dans la préservation de ses idéaux. « Faites de cet atelier un espace utile pour réfléchir sur les questions de justice et liberté, l’individu et la communauté, la majorité abstraite et la majorité affective tout en proposant des pistes de solutions pour donner à la jeune démocratie congolaise la chance de se développer », a-t-il dit.  

Le coordonnateur national du Cercle des droits de l’homme et de développement, Euloge Roch N’Zobo, a indiqué que cet atelier est patronné du 2 au 3 août par le Haut- commissaire à l’instruction civique et à l’éducation morale, avec l’appui technique et financier du Cercle des droits de l’homme et de développement. 

 L’objectif général est de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit au Congo par l’éducation à la citoyenneté et à la culture démocratique. Les objectifs spécifiques sont promouvoir les valeurs et principes de la démocratie et la citoyenneté, vulgariser le guide du citoyen sur la démocratie et la citoyenneté ainsi que la mission du Haut-commissariat à l’instruction civique et à l’éducation morale.   

Notons que la première journée a été consacrée aux enseignements sur la liberté d’expression et communication, les droits et devoirs des citoyens dans une démocratie, la contribution à la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit au Congo.

La seconde journée, quant à elle, sera axée sur les droits de l’homme : fondement et historique; les élections démocratiques; la démocratie et Etat de droit. Les participants suivront également une représentation théâtrale de la troupe Saka-Saka.  

 

Légendes et crédits photo : 

Les participants à l’ouverture de l’atelier de la réflexion / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire