Droits de l’homme : Paris accueille le congrès mondial sur la justice pour enfants

0

Placé sous le haut patronage de l’Unesco, la réunion se déroulera du 28 au 30 mai dans la capitale française sur le thème « Renforcer les systèmes de justice pour enfants : défis, y compris ceux liés au désengagement de l’extrémisme violent ».

Initié par un consortium d’organisations internationales, le congrès mondial sur la justice pour enfants réunira des professionnels et acteurs internationaux afin de partager leurs perspectives sur la justice juvénile et de la famille ; la prévention de la délinquance et de l’extrémisme violent. En effet, trois problématiques seront débattues pendant les trois jours, notamment la tendance mondiale à l’implication des enfants dans l’extrémisme violent et les réponses possibles ; la nécessité de trouver des moyens plus efficaces de réduire la délinquance juvénile et la récidive ; comment améliorer les mécanismes de protection pour les enfants vulnérables, y compris les stratégies de prévention précoce.

Le congrès de Paris examinera également les progrès effectués pour rendre les droits de l’enfant efficaces au niveau mondial et identifiera des approches afin de prévenir la violence. Les orateurs présenteront aussi des stratégies et des expériences visant à renforcer les systèmes de justice juvénile et de la famille à travers le monde. En effet, les spécialistes soulignent déjà la nécessité d’adapter les systèmes de justice pour la jeunesse et la famille aux enfants qui présentent une certaine vulnérabilité en raison du contexte dans lequel ils ont grandi. « Les enfants qui tombent dans le piège de la violence extrême sont devenus une source de préoccupation croissante à l’échelle mondiale ces dernières années. La manière dont les enfants suspects sont traités doit aussi être prise en compte: elle peut, en effet, avoir un impact important sur eux. Ces défis qui touchent les enfants ont poussé un consortium de six organisations internationales à organiser ce congrès », indique un communiqué de presse de l’Unesco.

Notons que ce consortium d’organisations internationales est composé, entre autres, de l’Association internationale des juges et magistrats de la jeunesse et de la famille; de la Fondation Terre des hommes et de Penal reform international; du Réseau international des droits de l’enfant; de l’Institut de formation judiciaire de Belgique et du Programme information pour tous de l’Unesco.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire