DRC Mining week : plus de mille cinq cents visiteurs dès la première journée

0

Le premier bilan chiffré de la plus grande exposition minière et industrielle de la RDC indique la mobilisation d’environ cent cinquante exposants et trois pavillons internationaux. Cet événement s’est clôturé, le15 juin, à l’hôtel Pullman Grand Karavia de Lubumbashi.

L’engouement constaté pendant l’exposition s’explique par l’intérêt que suscite le secteur minier en cette période de réforme plutôt controversée. Mais cela fait déjà  quinze ans que le DRC Mining week revient chaque année avec des thématiques nouvelles et adaptées au contexte national et international de l’heure. Son objectif principal est de proposer des nouveautés et de créer un cadre d’échange avec les acteurs-clés du secteur minier et industriel.

En dehors des mille cinq cents visiteurs et de la centaine d’exposants, sans oublier les trois pavillons internationaux, il y a eu aussi deux marquis d’exposition, des zones d’expo en plein air, quatre séances de conférences et l’inauguration VIP. Cette performance a pu être atteinte au cours de la première journée. Le rapport final très attendu à Kinshasa devrait apporter plus d’informations sur les résultats concrets obtenus et les recommandations des conférenciers au cours des deux journées.

Dans l’attente de ces détails, il serait intéressant de porter une attention particulière sur d’autres chiffres marquants. Il s’agit, par exemple, de la possibilité pour les visiteurs d’accéder, durant deux jours, à plus de 2 500 m2 d’exposition. Au moins cent cinquante fournisseurs en solutions pour des opérations minières ont fait le déplacement de l’hôtel Pullman Grand Karavia de Lubumbashi pour rencontrer des clients potentiels. Il y a bien eu une mise en relation des entreprises internationales et des pavillons sud-africain, zimbabwéen et britannique. Enfin, les organisateurs ont veillé aussi à instaurer un accès illimité et gratuit à l’ensemble des ateliers de formation technique. Au cours de cet événement, les participants ont pu nouer des contacts avec plus de trois mille cinq cents collègues de l’industrie. Nous y reviendrons.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire