Douanes : les syndicalistes récusent l’organisation d’une assemblée générale

0

Le président de l’intersyndicale, Juste Macaire Bidimbou, a démenti, dans un communiqué rendu public le 13 avril à Brazzaville, avoir convoqué une quelconque réunion regroupant l’ensemble des travailleurs.

« Le bureau de l’intersyndicale des douanes attire l’attention de l’ensemble des travailleurs des douanes qu’un groupuscule dénommé « Action-douane-groupe » a convoqué illégalement une assemblée générale extraordinaire. Notre bureau ne le reconnaît pas », indique le communiqué qui souligne en même temps qu’il n’y a que l’administration des douanes, les syndicats ainsi que la mutuelle des travailleurs qui peuvent convoquer une assemble générale.

Le communiqué de l’intersyndicale des douanes est une réaction à l’appel lancé, le 9 avril, par le comité de crise dénommé « Action-douane-groupe » de convoquer, dans les plus brefs délais, une assemblée générale extraordinaire. L’objectif visé étant de mettre fin à la crise qui paralyse cette administration, l’une des mamelles de l’Etat, depuis plus d’une année.

En effet, malgré des négociations engagées par la tutelle puis l’instruction du Premier ministre, Clément Mouamba, de débloquer les bureaux de travail des trois directeurs centraux (directeurs des Affaires administratives et financières ; des Enquêtes douanières et de celui du Contrôle des services) avant fin janvier dernier, la situation perdure. Or, en tant qu’administration paramilitaire, le respect de la hiérarchie au sein de la douane ne devrait pas, en temps normal, souffrir d’une entorse.

Dirigé par l’inspecteur des douanes Anguios Nganguia Engambé, le comité « Action-douane-groupe » est composé, entre autres,  des cadres politico-administratifs ; des anciens directeurs généraux présents à Brazzaville ; des directeurs centraux anciens et en activité ; des directeurs départementaux et des anciens syndicalistes des douanes.

Toutefois, en dépit du communiqué du bureau de l’intersyndicale, l’assemblée générale extraordinaire convoquée par « Action-douane-groupe » serait maintenue pour la date du 21 avril, à la mairie centrale de Brazzaville, ont confirmé nos sources.

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire