Dossiers fonciers à Bukavu: la NDSCI charge l’auditeur supérieur Wavara et exige son départ

0

La nouvelle dynamique de la société civile en RDC exige le départ pur et simple de l’Auditeur Supérieur près la Cour Militaire du Sud-Kivu, le Colonel Roger Wavara.

Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 9 Mai, la nouvelle dynamique de la société civile en RDC l’accuse d’être impliqué dans plusieurs dossiers « sales » sur le plan foncier dans la ville et la province du Sud-Kivu.

« Ce dernier se distingue dans des magouilles sur plusieurs dossiers fonciers dans la ville de Bukavu. Lui-même impliqué dans plusieurs dossiers sales de spoliation d’espaces publics, notamment au triangle de Nyofu du côté de l’Hôtel la Roche et de la petite partie au-dessus de l’OCC sur Industrielle où il s’est personnellement interposé et opposé aux démolitions ordonnées par le Maire de la Ville sur instruction du Gouverneur de Province affirmant que plusieurs grandes personnalités de la Province auraient leurs lopins sur cet espace » note la NDSCI qui menace de recourir à des actions de grande envergure.

En réaction, le colonel Roger Wavara rejette toutes ces accusations et parle de la peur de certains spoliateurs des domaines de l’Etat qu’il traque depuis longtemps qui désinforment la société civile. Roger Wavara demande des preuves à ses détracteurs et affirme qu’il n’a jamais trempé dans un quelconque dossier sale. Il estime par ailleurs que la lettre du ministre national de la justice à l’auditeur supérieur militaire contre lui, dénote d’une mauvaise information de la part du concerné.

“Les militaires qui se trouvent dans la parcelle du fond social, je les ai placés là sous ordre du ministre Kokonyangi lors de son passage ici à Bukavu ; qui était lui-même sur place et qui a vu comment le fond social a été morcelé et il m’a instruit d’arrêter les travaux et d’y placer des militaires jusqu’à nouvel ordre. Je vous informe qu’il y a deux jours que le ministre Kokonyangi a envoyé une délégation qui est encore à Bukavu pour régler ce litige et donc cette délégation va recevoir les acquéreurs pour trouver un terrain d’entente. Le colonel Wavara n’a jamais vendu une parcelle à Bukavu. Quant à la parcelle de Nyofu dont ils font allusion, je ne sais pas s’ils seront en mesure de prouver car Nyofu et Amani Leo appartiennent à la concession du feu Mobutu mais il y a des gens qui ont spolié une partie de cette concession et le dossier est en instruction au niveau du parquet général mais parmi tous ces gens qui ont écrit, personne ne saura le prouver ou démontrer qu’il y a une parcelle que Wavara a vendue” a dit à Laprunellerdc.info, le colonel Wavara.

Pour rappel, le colonel Roger Wavara est dans le viseur de plusieurs organisations de la société civile du Sud-Kivu qui l’accuse d’user de l’influence dans des dossiers civils notamment ceux fonciers. Le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a, dans une correspondance adressée à sa hiérarchie demandé qu’il soit remis à l’ordre, indiquant que dans le cas contraire, il sera déféré devant le conseil supérieur de la Magistrature.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire