Donald Trump : découvrez le témoignage accablant de son ancien avocat Michael Cohen

0

L’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a décidé de dire sa vérité. Selon des déclarations préparées à l’avance et publiées par les journaux américains, Michael Cohen qualifie le président de « raciste » et d' »escroc » qui connaissait à l’avance les révélations de WikiLeaks sur sa rivale Hillary Clinton. Extraits.

C’est un véritable réquisitoire. En 4.352 mots, l’ancien avocat de Donald Trump Michael Cohen fait un portrait terrible du président des Etats-Unis, présenté comme un « raciste », un « escroc » et un « tricheur ». Ces mots, Michael Cohen va les prononcer officiellement cet après-midi devant une commission parlementaire de la Chambre des Représentants. Son texte introductif a toutefois fuité dès mercredi soir et il recèle beaucoup de passages pouvant embarrasser le président américain. Le JDD vous résume les points les plus importants de ce témoignage.

Il dit que Donald Trump est « raciste »

« M. Trump est raciste. Le pays a vu M. Trump courtiser les suprémacistes blancs et les racistes. Vous l’avez entendu parler des pays les plus pauvres comme des ‘trous à rats’. En privé, il est encore pire. Un jour, il m’a demandé si je pouvais nommer un pays dirigé par une personne noire qui n’était pas un ‘trou à rats’. C’était à l’époque où Barack Obama était président des États-Unis. Pendant qu’on traversait un quartier difficile de Chicago, il a dit que seuls les noirs pouvaient vivre ainsi. Et il m’a dit que les noirs ne voteraient jamais pour lui parce qu’ils étaient trop stupides ».

Il avance que Donald Trump s’est présenté à la présidentielle pour se faire de la pub

« Donald Trump est un homme qui s’est présenté aux élections pour faire de sa marque une grande marque, pas pour faire de notre pays un grand pays [Allusion de Michael Cohen au slogan de Donald Trump ‘Make America great again’, NDLR]. Il n’avait ni le désir ni l’intention de diriger cette nation. Il voulait seulement se vendre et construire sa richesse et son pouvoir. M. Trump disait souvent que cette campagne allait être « la plus grande ‘informerciale’ [long message publicitaire diffusé via la télévision] de l’histoire politique. Il ne s’attendait pas à gagner les primaires. Il ne s’attendait pas à gagner l’élection présidentielle. La campagne – pour lui – a toujours été une opportunité pour faire du marketing ».

Il affirme que Donald Trump était au courant de la publication par Wikileaks des emails piratés

« Beaucoup de gens m’ont demandé si M. Trump était au courant de la publication des courriels piratés du Comité national du Parti démocrate avant leur publication [par Wikileaks, NDLR]. La réponse est oui. Comme je l’ai dit plus tôt, M. Trump avait appris en avance de Roger Stone [Un ancien conseiller] que WikiLeaks comptait sortir ces mails. En juillet 2016, quelques jours avant la convention démocrate, j’étais dans le bureau de M. Trump quand sa secrétaire a annoncé que Roger Stone était au téléphone. M. Trump a mis M. Stone sur haut-parleur. M. Stone a dit à M. Trump qu’il venait de raccrocher avec Julian Assange [patron de Wikileaks] et que M. Assange a dit à M. Stone que, d’ici quelques jours, il y aurait une dépôt massif de courriels qui endommageraient la campagne d’Hillary Clinton ».


                                            Roger Stone, ancien conseiller du président américain Donald Trump  

Michael Cohen explique pourquoi il a menti sur le projet de Tour Trump à Moscou

« J’ai menti au Congrès sur le moment où M. Trump a arrêté de négocier le projet de tour en Russie. J’ai dit qu’on avait arrêté de négocier en janvier 2016. C’était faux. Les négociations ont continué durant des mois pendant la campagne. M. Trump ne m’a pas demandé directement de mentir devant le Congrès. Ce n’est pas comme ça qu’il fonctionne.

Lors de conversations que nous avons eues durant la campagne, alors même que je négociais en Russie pour lui, il me regardait dans les yeux et me disait qu’il n’y avait aucun projet en Russie puis sortait et mentait au peuple américain en répétant la même chose. A sa façon, il me disait de mentir.

Il y a eu au moins une demi-douzaine de fois entre le caucus de l’Iowa en janvier 2016 et fin juin 2016 où il m’a demandé ‘Comment ça va en Russie?’ – se référant au projet de tour de Moscou. Vous devez savoir que les avocats personnels de M. Trump ont revu et édité avant que je la prononce ma déclaration au Congrès sur la date de la fin des négociations sur la tour de Moscou.

Pour être clair : M. Trump connaissait et a dirigé les négociations sur la Trump tower de Moscou tout au long de la campagne et a menti à ce sujet. Il a menti à ce sujet parce qu’il ne s’attendait pas à gagner les élections. Il a menti à ce sujet parce qu’il s’apprêtait à gagner des centaines de millions de dollars sur le projet immobilier de Moscou ».

Il fait un portrait acide de Donald Trump

« M. Trump est une énigme. Il est compliqué, tout comme moi. Il est à la fois bon et mauvais, comme nous tous. Mais le mauvais l’emporte de loin sur le bien. Et depuis qu’il est au pouvoir, il est devenu une version pire de lui-même. Il est capable d’être gentil mais il n’est pas gentil. Il est capable de faire des actes généreux, mais il n’est pas généreux. Il est capable d’être loyal, mais il est fondamentalement déloyal ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire