Disparition : Joseph Ona-Sondjo s’en est allé

0

Président du salon littéraire Jean-Baptiste-Tati-Loutard, écrivain, poète et critique littéraire, Joseph Ona Sondjo est décédé le 30 juillet à Pointe-Noire et il sera inhumé le 9 août au cimetière municipal de Vindoulou.

Peu après sa retraite il y a un peu plus d’un an, Joseph Ona avait une santé vacillante, ce qui ne l’empêchait pas d’honorer les invitations qu’il recevait. Archiviste, amoureux du livre, écrivain, critique littéraire, maître des cérémonies officielles à Pointe-Noire puis au Kouilou, et co-présentateur à l’époque avec la regrettée Monique Kouamy de l’émission Carrefour des arts sur Radio Congo Pointe-Noire, Joseph Ona était très apprécié dans les deux départements par la justesse de ses propos et la pertinence de ses interventions.

Sociable et altruiste, il était à l’origine de la création de l’Amicale des directeurs départementaux de Pointe-Noire et du Kouilou.  Une entité mutualiste qui est malheureusement entrée en hibernation quand les cadres de la préfecture du Kouilou ont rejoint leur siège à Loango. La mort de Joseph Ona-Sondjo plonge le Congo en général et Pointe-Noire et le Kouilou en particulier dans une grande consternation.  

Joseph Ona-Sondjo est né le 31 octobre 1954 à Pointe-Noire où il a fait ses études primaires et secondaires. Titulaire d’une licence en lettres modernes (université Marien Ngouabi), d’un certificat de bibliothécaire de 2° degré à l’école des bibliothèques de Saint-Chaptes/Reims en France, d’un diplôme d’études supérieures en sciences politiques et d’un diplôme d’études supérieures en sciences et techniques administratives obtenus à l’Institut supérieur des sciences sociales et politiques de Brazzaville, Joseph Ona Sondjo a enseigné  au CEG Lheyet Gaboka et à l’École normale des instituteurs d’Owando.  Avant sa retraite, il a été  directeur départemental des services préfectoraux du Kouilou  et conseiller politique du préfet du département du Kouilou.

Sur le plan littéraire, Joseph Ona Sondjo laisse une abondante œuvre : La grande saumure (poésie), éditions Souvenir, 2006 ; Cours de police administrative, Brève historique du Congo, 2006 ; La légende des âges (poésie), 2007 ; L’aigle de Vandza (nouvelles), 2008 ; Le Kouilou sans rivage (essai), éd. LMI, 2009 ; Makoua ville centenaire (essai), 2010 ;  L’aethuse (poésie), 2013 ; Le rêve interdit (théâtre), 2013 ; Cendres et lumières (poésie), 2013 ; (avec Alphonse N’kala), Elégies du Mayombe, compassion 04 mars 2012, éditions LMI, Pointe-Noire, 2015.
 Il a été récipiendaire du  premier prix national de poésie et du prix Tchikounda de meilleur critique littéraire du Kouilou en 2005.

 

Légendes et crédits photo : 

Le regretté Joseph Ona Sondjo crédit photo »Adiac »

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire