Diplomatie : le groupe de contact et le Congo se penchent sur le processus électoral en RDC

0

Une délégation conduite par l’ambassadeur de la Grande-Bretagne au Congo, John Murton, a été reçue le 13 février à Brazzaville, par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso.

 

 

Diplomatie : le groupe de contact et le Congo se penchent sur le processus électoral en RDCLa crise sur le processus électoral en République démocratique du Congo (RDC) a été au centre des entretiens entre les deux parties. A l’issue du large échange de vue entre les deux délégations, le diplomate britannique, John Murton, a assuré que le groupe de contact international pour la région des Grands Lacs, la RDC et le Burundi va travailler avec les pays de la région, dont la République du Congo, pour trouver une solution durable.

« Nous avons discuté de la situation en RDC, et ce que nous pouvons faire ensemble pour corriger le processus électoral, pour assurer des élections libres, crédibles et inclusives en fin d’année, notamment le 23 décembre », a indiqué John Murton. « Nous avons parlé de l’importance de l’accord de Saint-Sylvestre (Kinshasa) du 31 décembre 2016 et de l’importance de la vraie mise en œuvre de cet accord, y inclus une idée de décrispation» de la classe politique dans le pays, a ajouté le diplomate britannique.

Loin de s’arrêter à cette rencontre, le groupe de contact entend poursuivre des discussions avec les parties impliquées et les Etats de la région pour régler la crise politique en RDC. « Nous avons eu un bon échange de points de vue : j’imagine que nous allons travailler ensemble dans l’avenir », parce qu’il y avait beaucoup d’espaces dans lesquels nous pourrons revenir ensemble sur ce sujet, plus précisément au niveau des Nations unies, de l’Union africaine et avec les partenaires de la Communauté de développement de l’Afrique australe, a déclaré John Murton.Diplomatie : le groupe de contact et le Congo se penchent sur le processus électoral en RDC

Assurant que tout sera mis en œuvre pour « travailler ensemble avec tous les pays de la région pour instaurer la vraie mise en œuvre de l’accord de Saint-Sylvestre », le chef de la délégation a indiqué que le groupe de contact et la communauté internationale soutiennent « l’application » de cet accord. Il « représente le seul moyen » par lequel le groupe de constat peut résoudre la crise liée au processus électoral en RDC, a souligné John Murton.

Notons que le groupe de contact international pour la région des Grands lacs, la RDC et le Burundi est formé de l’Union européenne, la France, la Belgique, l’Allemagne, des Pays-Bas, la Suède et des Etats-Unis.

 

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Échange entre la partie congolaise et le Groupe de contact international Photo 2: John Murton en compagnie de Saskia De Lang (UE)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire