Diaspora : retour réussi de Laura Monthy au Congo

0

Partagée entre la France et le Congo, son pays d’origine, Laura Monthy, Congolaise, mère de famille de trois enfants, a opté, il y a cinq ans, pour un retour et une installation dans son pays.

Laura Ikambi MonthyLe parcours de Laura Monthy demeure classique. Il correspond à celui de la plupart des membres de la diaspora plurielle de France. Comme pour eux, très souvent, le perpétuel retour est omniprésent durant le séjour. Pourtant, l’intégration est souvent plus ou moins réussie du fait du français en partage. Ils adhèrent aux initiatives collectives du quartier, de leurs communautés ou militent dans les partis ou les associations. Hélas, au quotidien, se pointe à chaque fois « le va-et-vient de l’idée de repartir un jour ».

Ce jour, pour Laura, c’était il y a cinq ans, à la suite de vacances avec ses enfants au Congo. Cet ultime voyage concluait la série de ses allers et venues de prospection.  Après mûre réflexion et un séjour régulier en France, elle avait décidé de quitter son logement, son travail, les tracasseries administratives, pour aller s’installer définitivement à Brazzaville. Cette photographie reflète l’état de fait de la majorité des membres de la diaspora, tiraillés entre deux pays.

Depuis son retour au Congo, Laura Monthy s’est donné les moyens de devenir sa propre patronne. Aujourd’hui, elle estime avoir eu la chance d’entreprendre dans le domaine de la mode à son image, confie-t-elle. Elle explique que, naturellement, il y a des obstacles, des difficultés, des freins par moments, voire du découragement, des interrogations, mais pour cet ancien membre de la diaspora, « après une expérience en France, revenir au Congo, c’est opter pour l’entrepreneuriat au féminin, être au service du développement ».

Avec sa boutique « Monthy Hair », située au 130 rue Batéké, à Ouenze, elle a pu recréer, en miniature, l’ambiance de « shopping » du Quartier Château Rouge à Paris, offrant, en prime, un cadre d’attrait économique agréable conçu dans les normes de « détente à la congolaise ».

Légendes et crédits photo : 

Photo : Laura Monthy

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire