Développement : Louzolo-Amour forme ses adeptes aux activités économiques

0

La confession religieuse a organisé, la semaine dernière à Dolisie, un séminaire atelier sur l’élaboration d’un projet socioéconomique destiné à ses fidèles de la section Mont Arafat, animé par le directeur départemental du Patrimoine et des archives du Niari, Jean Jacques Mboungou.

Développement : Louzolo-Amour forme ses adeptes aux activités économiquesLa formation, la deuxième du genre organisée à l’intervalle de deux mois, a connu la participation de vingt-deux personnes. Le but étant de leur faire acquérir une compétence pour la rédaction des projets socioéconomiques afin de permettre à l’association Louzolo-Amour-OPH de réaliser des activités de développement. Le développement culturel, le développement agricole, le développement éducatif et le développement sanitaire communautaire, tels sont les axes qui ont été explorés au cours de ce séminaire.

 « L’un des problèmes qui minent le fonctionnement de notre pays est le manque de formation des différents acteurs impliqués dans le processus de développement. Cette réalité affecte aussi les confessions religieuses qui sont victimes du virus de la mauvaise gouvernance.», a expliqué Jean Jacques Mboungou.

Développement : Louzolo-Amour forme ses adeptes aux activités économiquesLe secrétaire chargé à l’organisation de la section Mont Ararat de Dolisie, Juldas Louzolo, a salué l’organisation de ce séminaire, indiquant: « Le Congo est la terre de la création, conformément aux enseignements du grand maître de l’OPH. Nous devons être les meilleurs dans tous les domaines pour que le pays joue pleinement son rôle, celui d’être le moteur de l’Afrique  d’où partira la lumière qui éclaire le monde entier. Nous sommes très satisfaits de cette formation ».

À l’issue du séminaire, les vingt-deux participants ont reçu chacun son diplôme. Association à but non lucratif, Louzolo-Amour OPH est une organisation de bienfaisance à caractère spirituel qui s’inscrit dans le registre des religions authentiques congolaises. Elle a été créée en 1984 par Guy Emile Loufoua Cetikouabo, le Grand maître de l’OPH.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Les participants suivant attentivement les travaux du séminaire Photo 2 : La photo de famille à l’issue de la formation

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire