Développement de la RDC : l’Ir Philippe Khonde Karadu exhorte les Congolais à revenir aux bonnes méthodes de gestion

0

Pour ce technicien, il ne faut plus commettre les erreurs du Mouvement populaire de la Révolution, en veillant à l’indépendance des trois pouvoirs, tout en évitant de faire fonctionner les partis politiques avec l’argent de l’Etat.

Développement de la RDC : l’Ir Philippe Khonde Karadu exhorte les Congolais à revenir aux bonnes méthodes de gestionDans une réflexion sur les enjeux politiques de l’heure en RDC, l’Ir Philippe Khonde Karadu a rappelé ses différents passages sur la radiotélévision nationale, pour donner à l’opinion publique le résultat de recherche scientifique qu’il a entreprise depuis plusieurs années dans le domaine alimentaire. Il s’agit du projet d’implantation d’un moulin hydraulique, la version améliorée de son projet lié au moulin « Wakassa », destiné à la première transformation des produits agricoles de première nécessité consommés par la population congolaise dont le maïs, le manioc, le soja, etc..

Mais, ce chercheur indépendant à la recherche scientifique et technologique et animateur de l’ONG Groupe de recherche de résolution des problèmes socio-économiques des mamans ménagères (GRPSM) a regretté que ses interventions à la télé sur ce projet qui contribue essentiellement à l’amélioration du social des Congolais, qui met aujourd’hui le gouvernement en porte- à- faux avec le petit peuple, n’aient pas reçu l’écho favorable de la part des dirigeants.

Recherche des solutions à la situation du pays

Face aux faits décriés et à l’inquiétude due au chômage de la quasi-totalité de la population congolaise, spécialement face à l’avenir des jeunes qui terminent les études et qui sont au chômage, cet ingénieur s’est mis à analyser les causes, pour trouver ou proposer des pistes de solution. Sa réflexion s’est focalisée sur le thème : « Les enjeux politiques actuellement en cours dans notre pays, la RDC, pour quel objectif ? Est-ce déshabiller St Pierre pour habiller St Paul ?, Comme qui veut dire ; Ôte-toi de là que je m’y mette ? »

Développement de la RDC : l’Ir Philippe Khonde Karadu exhorte les Congolais à revenir aux bonnes méthodes de gestionDans son analyse, l’Ir Philippe Khonde Karadu a relevé, en effet, que les Congolais mènent, depuis plus ou moins quatre décennies, une vie dure caractérisée par le manque d’emplois, en général, le non-paiement des salaires, déjà insignifiants pour ceux qui travaillent, mais surtout pour les journaliers, qui prestent sans contrat, ainsi que le déplacement massif des populations depuis 1997, provoqué par les différentes guerres interminables. « Ces faits sont apparus pendant que le pays est gouverné pas ses propres fils », a-t-il dit.

Pour ce dirigeant du GRPSM, la cause principale de cette situation est la disparition soudaine du mécanisme qui, jadis veillait à l’application des lois. A l’en croire, pendant l’époque coloniale, le pays était géré par les blancs, colonisateurs, sous des lois dures, fortes, qui ont plus profité à ces colonisateurs. Et, après la colonisation, le Zaïre-monnaie se changeait à: 2 dollars américains; 2,16 dollars canadiens et 1,42 rand sud-africain. « Mais, qu’est-ce qui a provoqué le déluge ? », s’est-il demandé.

Faisant une autopsie de la situation et établissant les responsabilités, l’Ir Philippe Khonde Karadu a fait constater que c’est pendant le règne militaire (deuxième, troisième et quatrième Républiques) que le changement de la situation sociale avait été constaté et que le mécanisme sus-évoqué avait disparu. A l’en croire, c’est la mauvaise gestion du pays, spécialement des établissements publics, qui avait plongé le pays dans un déluge.

Comme solution à cette situation, ce chercheur indépendant propose la révision de la gestion des partis politiques. Selon lui, les partis politiques, qui ont contribué à la destruction des activités de la population en lieu et place de les protéger ou de créer d’autres activités, devraient fonctionner aux dépens des contributions de leurs membres quel qu’en soit le statut (au pouvoir ou non). « Tout politicien en RDC cherche actuellement à être positionné pour aller se servir dans la caisse de l’Etat au rythme du MPR mais, pour quelle finalité », s’est-il demandé, en proposant de revenir aux bonnes méthodes de gestion du pays, de ne plus avoir un parti politique au pouvoir qui fonctionne grâce aux fonds de l’Etat et de veiller à l’indépendance des trois pouvoirs, pour qu’aucun pouvoir ne puisse interférer sur l’autre.

A son avis, il y a nécessité de créer de nouvelles lois qui réglementeraient la création des partis politiques. « Grâce à cette loi, le financement des partis politiques pourra alors être conditionné par la présentation des projets et que ce financement soit remboursable à long terme », a conseillé ce chercheur, en appelant à une réflexion d’ensemble avec tous les Congolais.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: une déléguée du ministère du Plan visite le moulin conçu par l’Ir.Philippe Khonde Karadu Photo 2: l’Philippe Khonde Karadu.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire