Développement agricole : la mairie de Brazzaville promeut l’agriculture urbaine

0

L’initiative consiste à cultiver les jardins à l’intérieur ou aux alentours de la ville, afin de mieux fournir à la population des légumes et fruits frais.  

Développement agricole :  la mairie de Brazzaville promeut l’agriculture urbaineLa municipalité de Brazzaville projette d’initier périodiquement des foires agricoles et maraichères pour encourager les maraîchers et jardiniers citadins. Le sujet été au cœur d’une rencontre, le 11 janvier, entre le nouveau maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, et la représentante résidente de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), Suze Percy Philippini.

Cette idée géniale de promouvoir l’agriculture urbaine a été nourrie récemment par le maire Christian Roger Okémba, dès son retour d’Espagne, où il venait de participer à une conférence internationale des maires sur les « villes vertes ». C’est une forme de culture qui peut être pratiquée sur des toits, dans des cours, des potagers partagés, des espaces publics.

Par exemple, les légumes ayant un cycle de production court (certains pouvant être récoltés dans les soixante jours suivant la plantation) sont parfaitement adaptés à l’agriculture urbaine. Les jardins peuvent être quinze fois plus productifs que les exploitations des zones rurales.

« Je pense que c’est un espace de démonstration pour tout le monde. L’idée est qu’à travers l’installation même des bacs à ordures, on peut faire du maraîchage. Il y a aussi la possibilité d’utiliser les pneus usés pour faire des jardins et maraîchages », a expliqué la représentante de la FAO après la visite de quelques pépinières.

L’agence onusienne est justement l’un des principaux promoteurs de villes vertes à travers le monde. L’échange entre les deux personnalités a surtout porté sur la façon de lancer une bonne collaboration dans ce domaine, afin de pouvoir accompagner les Brazzavillois qui souhaitent produire dans des espaces publics.

La FAO milite à faire en sorte que la pratique devienne une activité économique en milieu urbain, intégrée dans les stratégies locales de développement agricole. Dans cette optique, elle aide les autorités municipales à optimiser leurs politiques, à promouvoir des services en faveur de l’agriculture urbaine et périurbaine et à améliorer la production, la transformation et la commercialisation.

« La FAO est disponible pour soutenir la mairie de Brazzaville, en apportant des contenus (…) Puisqu’au cours de notre rencontre, nous avons aussi parlé de la nécessité d’établir un canal de partage d’information entre la mairie et la population, entre la mairie et la FAO », a rassuré Suze Percy Philippini.  

Légendes et crédits photo : 

Les deux personnalités visitant quelques pépinières

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire