Destitué de la mairie de Matadi, Jean-Marc Nzeyidio conteste

0

Jean-Marc Nzeyidio conteste sa destitution à la mairie de Matadi  au Kongo-Central. Ce jeudi 13 juillet, le nouveau maire devait prendre possession de son bureau mais la cérémonie de remise et reprise n’a pas eu lieu. Le maire sortant ne s’est pas présenté.

Jean-Marc Nzeyidio soutient que l’arrêté du ministre de l’Intérieur du 7 juillet qui  le démet de ses fonctions viole la loi. 

Il estime qu’il ne peut être démis par un arrêté ministériel alors qu’il a été nommé par une ordonnance présidentielle.

Dans l’entourage du nouveau maire Pathy Nzuzi, on conteste cette argumentation.

Selon les proches du maire, Jean-Marc Nzeyidio avait déjà démissionné de ses fonctions de maire pour être candidat aux dernières élections législatives. Ce qui aurait, selon eux, rendue caduque l’ordonnance de sa nomination.  

Battu aux législatives, Jean-Marc Nzeyidio serait revenu à la mairie après avoir été réhabilité par l’ancien ministre de l’Intérieur.

Ce jeudi à Matadi, il est prévu que le bureau du maire sortant soit ouvert devant un officier du ministère public afin que le nouveau maire s’installe.

Jean-Marc Nzeyidio a déclaré mercredi à Radio Okapi avant de quitter Matadi qu’il était recherché par la police. Contactées par Radio Okapi, les autorités de la police ont démenti l’information.

Le maire sortant de Matadi est un cadre de l’aile de l’Alliance pour le renouveau du Congo (ARC) qui s’est ralliée à la majorité.  Le nouveau maire Pathy Nzuzi est du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire