Des policiers ravissent les tableaux d’affichage du taux de change au centre-ville

0

Un groupe de policiers a procédé, ce mardi 25 juillet, au ravissement et à la casse de quelques tableaux affichant le taux de change au centre des affaires à Kinshasa.

 Quelques propriétaires des tableaux affirment que ces policiers n’ont exhibé aucun document les autorisant à ravir les tableaux d’affichage du taux de change.
« Ils nous ont surpris aux environs de 14 heures locales à bord d’un minibus Mercedes 207 communément appelé Esprit de mort. Subitement, ils se sont mis à ravir nos tableaux d’affichage du taux de change qu’ils ont amenés à une destination jusque là inconnue », a déclaré Jhon, un changeur de monnaie trouvé sur l’avenue Colonel Ebeya.

Interrogé à ce sujet par MCN Team, le porte-parole de la Police nationale congolaise (PNC), Pierrot Mwanamputu, affirme ne pas détenir cette information. « Je ne connais rien de ce rafle de tableaux d’affichage du taux de change. En ma connaissance, la hiérarchie de la PNC n’a fait aucune communication en ce sens », s’est-il étonné.

Il y a quelques jours, Papy Tamba, un des communicateurs de la Majorité présidentielle (MP) a affirmé, sur son compte Facebook, qu’un compatriote aurait passé la commande des centaines de petits tableaux noirs au quartier Mombele dans la commune de Limete. Selon lui, ces tableaux serviraient à l’affichage du taux de change, rien que pour spéculer.

« Ouvrons l’œil. L’affichage du taux de dollars est une manipulation de certains opposants. Depuis hier soir, un certain Yves Kashal venu de Lubumbashi a honoré une facture de 600 tableaux auprès des menuisiers de Mombele qu’il distribue gratuitement avec remise d’un fonds de 50.000 francs congolais aux jeunes qui acceptent de les placer devant leurs domiciles ou devant leurs boutiques, ou encore devant leurs cabines téléphoniques… », affirme-t-il. Et de s’interroger :«N’est-ce pas une manière de vouloir encrer l’instabilité monétaire ? ».

Source : Media Congo

Laisser un commentaire